30 juin 2011
De retour d'un séjour de trois semaines en Angleterre
Demers renouera avec l’action à Oakland
Par: Maxime Desroches
Sébastien Demers

Sébastien Demers

Plus de six mois après son dernier combat, le Maskoutain Sébastien Demers a annoncé qu’il remettra les gants contre l’Américain Andre Dirrell chez les super moyens (168 livres), le 5 août, à Oakland en Californie.

Publicité
Activer le son

L’entente entre les deux clans est survenue le 22 juin, quelques jours seulement après le retour à Saint-Hyacinthe de Double Trouble de Manchester en Angleterre, où il a séjourné pendant trois semaines comme partenaire d’entraînement à l’Irlandais Matthew Macklin. Ce dernier mettait la touche finale à sa préparation en prévision d’un combat de championnat des poids moyens de la WBA.

« Je me suis rendu là dans l’idée de vivre une nouvelle expérience, et finalement ça semble avoir ouvert la porte à une opportunité de combat parce que dès mon retour, le clan Dirrell nous attendait avec une offre », a-t-il confié au COURRIER.Le pugiliste de 31 ans se dit physiquement et mentalement rétabli d’un revers expéditif subi aux mains du Repentignois Renan St-Juste en décembre 2010. Avec le recul, Demers (31-4-0, 11 K.O.) dit n’avoir aucun regret à l’égard de sa dernière sortie sur le ring, qui n’avait visiblement pas rapporté les résultats escomptés.« Prendre un adversaire à la dernière minute (comme c’était arrivé avec St-Juste), c’est toujours risqué, mais ça fait partie du métier de boxeur. Il faut être en mesure de vivre avec les conséquences », a-t-il plaidé.

Une préparation plus adéquate

Cette fois-ci, le pugiliste maskoutain aura six semaines à sa disposition afin d’analyser en long et en large son opposant, à qui il voue un énorme respect.

« Sébastien sera le seul Québécois à avoir affronté deux membres du groupe sélect des Super Six (il avait aussi croisé le fer avec Arthur Abraham en 2007). Il est conscient de la tâche colossale qui l’attend, mais d’un autre côté, il n’a rien à perdre. Même une défaite par décision des juges aiderait à le remettre sur la map en raison du calibre de Dirrell », a analysé son entraîneur, Marc Seyer.Même s’il anticipe un combat dur qui le mettra aux prises avec un adversaire coriace, Demers croit tout de même en ses chances de l’emporter, surtout que Dirrell est lui aussi un revenant. Sa dernière présence sur le ring remonte à mars 2010. Il avait alors été mis hors de combat illégalement par Abraham dans un duel de la série Super Six. Dirrell a par la suite souffert de divers problèmes neurologiques en lien avec ce K.O.« C’est un gros nom, mais le timing ne pourrait pas être mieux choisi. Puisque j’ai tout à gagner, je vais me rendre là-bas avec un minimum de pression. »

image