17 août 2017
Laurent Paquin dans le 450
Déplaire… et surprendre!
Par: Olivier Dénommée
Après les deux représentations en sol maskoutain, il ne restera qu’une douzaine de spectacles en rodage, dont deux à Acton Vale dans la salle portant son nom, avant la symbolique « rentrée montréalaise » de Laurent Paquin au Monument-National. Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©

Après les deux représentations en sol maskoutain, il ne restera qu’une douzaine de spectacles en rodage, dont deux à Acton Vale dans la salle portant son nom, avant la symbolique « rentrée montréalaise » de Laurent Paquin au Monument-National. Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©

Humoriste chouchou des Québécois, Laurent Paquin se lance dans un quatrième one-man-show, qu’il présente en ce moment en rodage à travers la province. Il revient volontiers à Saint-Hyacinthe y présenter son nouveau spectacle intitulé Déplaire, qui s’annonce plus mordant que jamais!

publicité

« Déplaire parle du fait que, dans la vie, on déplaît assez facilement. C’est le thème en toile de fond et j’assume pleinement cette idée. Ça fait en sorte que j’ai aussi moins de filtre sur scène », explique l’humoriste, qui croit pousser son humour, souvent baveux et plutôt direct, encore plus loin qu’auparavant. « Après quatre one-man-shows, il faut donner de nouvelles raisons aux gens d’aller me voir en spectacle! »
Grosse année
Artiste extrêmement en demande, Laurent Paquin connaît une année occupée, non seulement par le rodage de son nouveau matériel, mais aussi par la nouvelle mouture de Demain matin, Montréal m’attend, où il interprète la Duchesse. Tout d’abord présentée dans la métropole, la fameuse pièce, écrite par Michel Tremblay et mise en scène par René Richard Cyr, fera le tour du Québec en 2018. Deux dates sont déjà prévues à Saint-Hyacinthe, les 5 et 6 mai 2018.
Plaisir maskoutain
Laurent Paquin a joué partout au Québec, mais a un attachement particulier pour la grande région maskoutaine. « Le Centre des arts Juliette-Lassonde est une des salles où j’ai le plus de plaisir d’aller à chaque fois », admet l’humoriste, qui a fait ses études secondaires non loin, à Acton Vale. Invité à quelques reprises lors de la formule L’été dans le 450, il n’a pas peur du public estival… au contraire!
« Je ne crois pas à une distinction de public selon la saison. La seule différence que je sens, c’est que l’été, quand il fait beau, j’ai droit à un public un peu plus festif! »
Laurent Paquin a bien hâte de tester son nouveau matériel en sol maskoutain, lui qui a une promesse à faire à ceux qui le suivent depuis des années : « Je vais vous surprendre! », assure-t-il sans broncher. Il sera dans la Salle Desjardins les vendredi et samedi 25 et 26 août, dès 20 h.

image