4 septembre 2014
Dernière sortie officielle de la sénatrice Andrée Champagne
Par: Le Courrier
Andrée Champagne a passé le flambeau au sénateur Paul McIntyre à la présidence de l’Assemblée parlementaire de la Francophonie.

Andrée Champagne a passé le flambeau au sénateur Paul McIntyre à la présidence de l’Assemblée parlementaire de la Francophonie.

Mme Champagne a dirigé l’assemblée générale et les échanges qui ont intéressé quelque 350 participants à Ottawa.

Mme Champagne a dirigé l’assemblée générale et les échanges qui ont intéressé quelque 350 participants à Ottawa.

Lors de la soirée de gala, un hommage bien senti a été rendu à la présidente sortante et sénatrice retraitée.

Lors de la soirée de gala, un hommage bien senti a été rendu à la présidente sortante et sénatrice retraitée.

C’est avec nostalgie, en musique et en chanson, que Mme Champagne a fait ses adieux à la francophonie et à la politique.

C’est avec nostalgie, en musique et en chanson, que Mme Champagne a fait ses adieux à la francophonie et à la politique.

Andrée Champagne en compagnie de l’ex-gouverneure générale du Canada, Michaëlle Jean, qui aspire à devenir la prochaine Secrétaire générale de l’Organisation internationale de la Francophonie.

Andrée Champagne en compagnie de l’ex-gouverneure générale du Canada, Michaëlle Jean, qui aspire à devenir la prochaine Secrétaire générale de l’Organisation internationale de la Francophonie.

Avant de tirer sa révérence du Sénat, la sénatrice Andrée Champagne a présidé, pour la dernière fois, l’Assemblée générale de l’Assemblée parlementaire de la Francophonie (APF).

La quarantième session s’est conclue le 8 juillet à Ottawa.

Cette rencontre, placée sous le thème « Femmes et jeunes en Francophonie : vecteurs de paix, acteurs de développement », a réuni plus de 350 participants issus d’une quarantaine de sections ainsi qu’une vingtaine de présidents de parlements. Le thème choisi pour le débat général étant celui du prochain Sommet des Chefs d’État et de gouvernement de la Francophonie de Dakar, les interventions des parlementaires ont permis de préparer l’Avis que l’APF remettra à cette occasion en sa qualité d’Assemblée consultative. La session plénière aura aussi été l’occasion d’entendre le rapport du secrétaire général parlementaire Pascal Terrasse (député, France) et d’adopter le cadre stratégique de l’APF pour les années 2014-2018. Le Réseau parlementaire de lutte contre le VIH/sida a vu son mandat élargi pour englober la lutte contre le paludisme et la tuberculose.

Les parlementaires ont également adopté douze résolutions portant notamment sur les situations politiques dans l’espace francophone, la formation professionnelle des jeunes, l’enlèvement d’adolescentes commis dans le nord-est du Nigéria par le groupe extrémiste Boko-Haram, les biocarburants. Mme Champagne a ensuite cédé la présidence de l’APF à son collègue, le sénateur Paul McIntyre. Mme Champagne aura 75 ans le 17 juillet, l’âge limite pour siéger à la Chambre haute.

image