26 janvier 2012
Inauguration de nouveaux locaux à l'Hôpital Honoré-Mercier
Des agrandissements pour plus de patients
Par: Le Courrier
Micheline Gagnon, file du D<sup>r</sup> Hervé Gagnon, et le ministre de la Santé et des Services sociaux, le D<sup>r</sup> Yves Bolduc, dévoilant les plaques hommage à D<sup>r</sup> Hervé Gagnon et à Honoré Mercier.

Micheline Gagnon, file du Dr Hervé Gagnon, et le ministre de la Santé et des Services sociaux, le Dr Yves Bolduc, dévoilant les plaques hommage à Dr Hervé Gagnon et à Honoré Mercier.

La direction du CSSS Richelieu-Yamaska a procédé, vendredi, à trois inaugurations plutôt qu’une à l’Hôpital Honoré-Mercier, soit l’agrandissement du Service d’hémodialyse, l’agrandissement du Service de l’oncologie et de la création du Centre de consultation spécialisée du Pavillon Saint-Charles. Des travaux qui totalisent une somme de 5 297 095 $.

Publicité
Activer le son

En compagnie du ministre de la Santé et des Services sociaux, le Dr Yves Bolduc, la direction du CSSS Richelieu-Yamaska a annoncé que ces travaux de rénovation, de réaménagement et d’agrandissement permettront, à la clientèle, une plus grande accessibilité aux soins et services offerts par le centre de santé.

Avec une progression de 19 % du nombre de visites au Service d’oncologie en quatre ans, le secteur a connu, depuis octobre, un agrandissement d’une superficie de 730 mètres carrés, totalisant un coût de 1 377 375 $. Les locaux aménagés plus vastes et mieux adaptés ont permis l’ajout de neuf places pour la clientèle, passant de 15 à 24 places, et d’aménager une 2e salle d’isolation.En plus, la pharmacie pour la préparation des médicaments de chimiothérapie a également été revue, afin de répondre aux nouvelles normes de sécurité.Le Service d’hémodialyse a connu, pour sa part, un agrandissement de 450 mètres carrés avec l’aménagement d’un 2e secteur en hémodialyse, totalisant un coût de 2 194 563 $ depuis le début des travaux en août. Avec une augmentation de la clientèle qui est passée de 30 à 80 en quatre ans, soit une augmentation de 260 %, cette deuxième unité de traitement de 11 stations fonctionnelles permettra d’atteindre, à terme, un total de 22 stations de dialyse. Cette unité pourra voir sa capacité plus que doubler puisqu’elle permettra d’accueillir graduellement jusqu’à 88 patients supplémentaires, alors qu’elle en accueillait que 72.Le CSSSRY en a également profité pour se doter d’une technologie à la fine pointe, soit l’hémodiafiltration. Il devient le premier établissement non universitaire à posséder cette haute technologie qui permet par son système d’eau ultra pure, de traiter la clientèle avec moins d’inflammation.Afin d’offrir des soins et services ambulatoires faciles d’accès à la clientèle en pédiatrie, en obstétrique, en pédopsychiatrie et à des cliniques externes médicales spécialisées, un centre de consultations spécialisées a été créé au Pavillon Saint-Charles d’une superficie totale de 2 235 mètres carrés. Totalisant un coût de 1 725 157 $ depuis le début des travaux en janvier 2011, le regroupement de ses services facilitera l’accessibilité aux médecins pour la clientèle de même que le travail en équipe pour les médecins et les professionnels. Par ailleurs, les nouveaux locaux du CSSSRY serviront à l’enseignement médical puisqu’ils offriront aux médecins résidents toutes les fonctionnalités pour la réalisation de leur stage avec une activité clinique sous supervision médicale en obstétrique et en pédiatrie dans un environnement de services ambulatoires.Finalement, deux plaques soulignant le passé de l’institution ont été dévoilées. La première rendant hommage à Dr Hervé Gagnon. Et la seconde, consacrée à Honoré Mercier.

image