1 mars 2018
Hermel Giard
Des funérailles à la hauteur de l’homme
Par: Véronique Lemonde
L’église de Saint-Simon était pleine à craquer pour les funérailles d’Hermel Giard le 24 février. Photos François Larivière | Le Courrier ©

L’église de Saint-Simon était pleine à craquer pour les funérailles d’Hermel Giard le 24 février. Photos François Larivière | Le Courrier ©

Grégory Charles, ami d’un fils d’Hermel Giard, a interprété une pièce de Félix Leclerc, le défunt aimant particulièrement ce grand parolier québécois.

Grégory Charles, ami d’un fils d’Hermel Giard, a interprété une pièce de Félix Leclerc, le défunt aimant particulièrement ce grand parolier québécois.

Mgr Christian Rodembourg célébrait les funérailles, accompagné entre autres du fils d’Hermel Giard, Éloi (à gauche) et du prêtre Yvon Alix.

Mgr Christian Rodembourg célébrait les funérailles, accompagné entre autres du fils d’Hermel Giard, Éloi (à gauche) et du prêtre Yvon Alix.

Des funérailles à la hauteur de l’homme

Des funérailles à la hauteur de l’homme

Tout autour de l’église et dans les rues avoisinantes, les gens peinaient à se trouver une place pour se stationner. Dans la belle grande église de Saint-Simon, tous les bancs sans exception étaient remplis, des gens étaient debout à l’arrière et même le balcon débordait. À la hauteur de l’homme qu’il fut, maintes fois honoré par ses pairs et sa communauté, Hermel Giard a eu des funérailles sobres, mais d’une rare beauté.

Publicité
Activer le son

Célébrée par l’évêque du diocèse de Saint-Hyacinthe, Mgr Christian Rodembourg, accompagné de plusieurs autres prêtres, dont le fils d’Hermel Giard, Éloi, la cérémonie a mis l’accent sur la signification d’une vie réussie, remplie d’amour. Une manière d’aborder l’existence qui semble avoir mené les actions de M. Giard pendant 82 ans.

Une de ses petites-filles, Sabrina, a souligné le souvenir d’un grand-papa précieux, toujours intéressé aux projets de chacun de ses sept petits-enfants et de son arrière-petite-fille. Des moments de bonheur inoubliables avec un grand-papa partageant des valeurs familiales très fortes avec eux. « Grand-papa, tu nous appelais souvent “mon beau trésor”, sache que, pour nous, tu resteras toujours notre plus précieux trésor », a-t-elle conclu.

« Labourer les terres de l’éternité »

Un des fils du défunt, Vincent Giard, a parlé au nom de sa famille et relaté les grands moments de la vie de son père, soulignant un homme qui aimait la vie, simple, et qui basa cette dernière sur trois grands piliers : la famille, l’agriculture et l’engagement social. « Il savait donner une âme à la terre et c’était un habile semeur qui savait semer autant dans la bonne terre que dans le cœur des gens. Parler avec lui, c’était toujours avoir l’impression d’être écouté et d’être la personne la plus importante à ses yeux. Papa, tu es maintenant parti labourer les terres de l’éternité. »

Son fils prêtre, Éloi, a prononcé une belle homélie remplie d’espoir et de dynamisme, à l’image de l’homme. « Une vie réussie, c’est une vie qui n’est pas vécue juste pour soi-même. L’amour de Dieu crée en nous une ouverture et cet amour qui existe nous amène toujours quelque chose de neuf à expérimenter. Mon père était quelqu’un qui aimait passionnément sa famille. »

Tout en finesse, le petit chœur qui accompagna la cérémonie y alla d’un Ave Maria magnifique et de quelques moments inspirés par son violoniste. Puis, les gens ont eu la surprise d’entendre le chanteur et animateur Grégory Charles, grand ami d’Éloi Giard, interpréter sobrement « L’hymne au printemps » de Félix Leclerc, pour l’assemblée. Une chanson aux paroles fort éloquentes pour un homme qui adorait la terre, son éveil au printemps, sa renaissance, lui qui en a fait une partenaire fidèle tout au long de sa vie. 

image