7 février 2013
Campagne de financement du Camp Richelieu
Des investissements majeurs sont prévus
Par: Le Courrier
Le maire Claude Bernier aux côtés de Claude Marchesseault, président d'honneur de la campagne de financement, et René Leroux, président du Camp Richelieu.

Le maire Claude Bernier aux côtés de Claude Marchesseault, président d'honneur de la campagne de financement, et René Leroux, président du Camp Richelieu.

Le Camp Richelieu de Saint-Hyacinthe, qui accueille les personnes atteintes de déficience intellectuelle, vient de lancer sa 4e campagne de financement. L’objectif financier est d’amasser la somme de 45 000 $, avant le 4 mai.

Publicité
Activer le son

« On souhaite dépasser le montant amassé l’année dernière afin que cette campagne donne l’injection nécessaire pour faire des investissements majeurs au sein du Camp », lance René Leroux, président du Camp Richelieu.

L’objectif financier l’an dernier ayant été fixé à 35 000 $, M. Leroux ne cache pas avoir amassé une somme supérieure à ses attentes. Sans préciser le montant récolté l’an dernier, ce dernier espère cette fois atteindre le montant nécessaire pour compléter l’aménagement du site.Mis sur pied il y a plus de 50 ans, le Camp Richelieu situé à Saint-Damase accueille, de juillet à la mi-août, plus d’une centaine de personnes atteintes de déficience intellectuelle, âgées entre 7 et 77 ans, permettant aux parents et aux aidants de reprendre leur souffle.Avec Claude Marchesseault à titre de président d’honneur de la campagne de financement, le Camp Richelieu ne pouvait espérer un porte-parole plus flamboyant. Il a tenu à rappeler les mérites du Camp, mais aussi ceux de la communauté religieuse qui a soutenu la cause dès ses premiers pas. « Pour moi, votre présence confirme que la sensibilité aux problèmes de société est en constante mutation dans la région, a témoigné M. Marchesseault au sujet du Camp Richelieu. Depuis plus d’un demi-siècle le Camp est témoin de grands rassemblements. […] Et dès les premiers instants, la communauté religieuse a répondu « oui » aux fondateurs du Camp pour faire de cet endroit un fleuron régional. Donc, merci à ces personnes! » « Mais les temps changent et cela nous oblige à adapter le Camp à de nouveaux besoins pour offrir des vacances estivales de qualité aux personnes atteintes de déficience intellectuelle et un répit à ceux et celles qui sont frappés par cette maladie, poursuit-il. Cette problématique croissante doit être prise en charge et c’est ce que fait le Camp Richelieu. Il agit et nous force à agir! »Avec pour slogan « Aidez-nous à les aider », la campagne de financement se terminera le samedi 4 mai dans le cadre d’un souper homard et rôti de boeuf à volonté au Centre Aquinois, situé à Saint-Thomas-d’Aquin, dès 18 h. Les billets sont disponibles au coût de 80 $ en contactant France Cloutier au 450 771-2656.

image