15 avril 2021
Guichet unique pour le développement économique régional
Des maires contestent le processus de constitution
Par: Jean-Luc Lorry

Le maire de Saint-Pie, Mario St-Pierre, en premier plan sur la photo, a voté contre la résolution sur la gouvernance de la nouvelle structure de développement économique régional. Photo prise en novembre 2019, lors du conseil des maires de la MRC. Photothèque | Le Courrier ©

Le processus qui a mené à la création d’un guichet unique destiné au développement économique régional n’a pas fait l’unani-mité à la table des maires de la MRC des Maskoutains, a constaté LE COURRIER.

Publicité
Activer le son

Lors de la séance extraordinaire du conseil de la MRC qui se tenait virtuellement le mardi 6 avril, soit la veille du dévoilement de la nouvelle structure qui regroupera sous un même toit Saint-Hyacinthe Technopole, Développement économique de la MRC (DEM) et Forum-2020, deux résolutions avaient été soumises au conseil des maires.

Ces deux points à l’ordre du jour étaient la création d’un service d’intégration des personnes immigrantes et l’approbation de la nouvelle gouvernance de développement économique sur le territoire maskoutain.

Cette seconde résolution n’a pas obtenu l’accord du maire de Saint-Pie, Mario St-Pierre, qui a voté contre. Sur les 17 maires de la MRC des Maskoutains, trois étaient absents lors du vote.

Protocole d’entente

La résolution en lien avec la gouvernance de la future entité évoquait un protocole d’entente qui « sera établi pour la nouvelle structure dans le but d’implanter un employeur commun ainsi que le pourcentage des dépenses à acquitter par la MRC des Maskoutains ».

« Cela a pris des années [trois] pour mettre en place cette nouvelle structure. Nous avons eu droit à seulement deux rencontres de la MRC sur le dossier. L’entente aurait dû être déposée en même temps que l’énoncé sur la nouvelle gouvernance. On ne sait pas dans quoi on s’embarque… », a fait valoir Mario St-Pierre, en entrevue au COURRIER.

Lors de la séance du 6 avril, le maire de Saint-Pie et celui de Saint-Dominique avaient partagé leur inconfort.

« Madame le préfet, nous fonctionnons un peu à l’envers. Le protocole d’entente n’est pas encore établi et vous voulez que l’on accepte la nouvelle gouvernance », avait fait remarquer Robert Houle, maire de Saint-Dominique.

« Il faut adopter les principes [de gouvernance] avant. Ceux-ci figurent dans la résolution que l’on vous présente ce soir », lui avait répondu Francine Morin, préfet de la MRC des Maskoutains.

« Avant de me marier, j’avais aussi un protocole et je ne l’ai pas signé de cette façon-là. Je trouve que l’on procède à l’envers », avait souligné le maire de Saint-Pie.

Robert Houle se dit inquiet pour ses collègues de la MRC dont la municipalité est dotée d’un parc industriel. « J’espère que cette nouvelle structure sera gouvernée équitablement pour tout le monde. Dans cette grande aventure, je souhaite que la région ait sa place au sein de Saint-Hyacinthe Technopole [le nouveau guichet unique] », a indiqué M. Houle, en entrevue au COURRIER.

Des maires favorables

Les maires de Saint-Jude et de Saint-Barnabé-Sud avaient proposé et appuyé la résolution concernant la nouvelle gouvernance.

« Je trouve que la nouvelle structure représente un plus pour la MRC. Les municipalités auront un coffre à outils pour le développement économique de la région », estime Alain Jobin, maire de Saint-Barnabé-Sud, lors d’un entretien téléphonique.

« C’est mon 3e mandat de maire. J’ai connu l’ancien CLD [Centre local de développement] et DEM. Je pense qu’en regroupant l’expertise de Saint-Hyacinthe Technopole, de DEM et de Forum-2020, cela va donner une bonne chose », considère Yves de Bellefeuille, maire de Saint-Jude.

Cette séance extraordinaire qui était accessible sur le site Internet de la MRC des Maskoutains a été retirée en début de semaine.

DEM et Forum-2020

Concernant le financement de la nouvelle structure, dont les détails n’ont pas encore été rendus publics, les contributions de la MRC et de la Ville de Saint-Hyacinthe seront maintenues pour la mise en commun des ressources.

Quatre employés de DEM et trois employés de Forum-2020, dont sa directrice générale, rejoindront Saint-Hyacinthe Technopole. La MRC assumera les salaires de ces deux équipes puisque Forum-2020 sera désormais intégré à la MRC.

« Ces employés appartiendront toujours à la MRC, mais sous la supervision du nouveau directeur général. Ils continueront à être soumis à notre échelle salariale », a précisé André Charron, directeur général de la MRC des Maskoutains.

Selon des données de M. Charron, 63,2 % du budget de fonctionnement de la nouvelle structure représentera la masse salariale.

Ce guichet unique sera dirigé par André Barnabé, actuel directeur général de Saint-Hyacinthe Technopole. Sa rémunération sera assurée à parts égales par la MRC et par Saint-Hyacinthe Technopole. Une situation qui ne fait pas l’affaire de Mario St-Pierre.

« Si nous payons 50 % [de la rémunération d’André Barnabé], nous devrions avoir un droit de regard sur la gestion du directeur général. Notre action se limite aux quatre employés de DEM. J’ai beaucoup de misère avec ça », avait mentionné le maire de Saint-Pie lors de la séance extraordinaire.

« Le directeur général va être évalué après un an pour voir comment il gère cette nouvelle structure. C’est prévu dans l’entente », lui avait répondu Simon Giard, maire de Saint-Simon.

M. Giard, tout comme Francine Morin et le maire de Saint-Hyacinthe, Claude Corbeil, siégeaient au comité de transition dont le mandat était de mettre sur pied la nouvelle structure de développement économique régional.

Le protocole d’entente a été soumis aux maires de la MRC hier, mercredi, lors d’une séance ordinaire virtuelle qui se tenait à huis clos.

image