5 novembre 2015
Salon de la FADOQ-Région Richelieu-Yamaska
Des outils pour contrer l’intimidation et la fraude financière
Par: Alice De guise
Claude Leblanc, directeur général, Francine Morin, préfet de la MRC des Maskoutains, Claude Corbeil, maire de Saint-Hyacinthe, et Julie Poirier, policière à la Sûreté du Québec, étaient ­présents au lancement des outils de prévention pour contrer l’intimidation et la fraude financière qui se déroulait le 7 octobre dans le cadre du Salon de la FADOQ.

Claude Leblanc, directeur général, Francine Morin, préfet de la MRC des Maskoutains, Claude Corbeil, maire de Saint-Hyacinthe, et Julie Poirier, policière à la Sûreté du Québec, étaient ­présents au lancement des outils de prévention pour contrer l’intimidation et la fraude financière qui se déroulait le 7 octobre dans le cadre du Salon de la FADOQ.

C’est lors du Salon de la FADOQ-Région Richelieu-Yamaska qu’avait lieu le ­lancement de nouveaux outils pour contrer l’intimidation et la fraude ­financière envers les aînés.

Publicité
Activer le son

C’est à la suite du bilan mené part le ­programme Aîné-Avisé, qui consistait en des séances d’informations abordant les ­différents types de maltraitance animées par un bénévole et un policier, que le projet ­Ensemble contre la maltraitance fut créé. Ce projet sera donc offert dans l’ensemble du territoire de la Montérégie-Est qui ­regroupe les MRC d’Acton, Brome-­Missisquoi, la Haute-Yamaska, le Haut-­Richelieu, ­Marguerite D’Youville, Les ­Maskoutains, Pierre-De Saurel, Rouville et la Vallée du Richelieu.

Plusieurs acteurs sont impliqués dans la lutte contre la maltraitance envers les aînés. Par contre, en plus de la Sûreté du Québec ainsi que les services de police municipale de Granby, Bromont, Richelieu-Saint-Laurent et Saint-Jean-sur-Richelieu, s’en ajoutent deux autres, soient l’ACEF ­Montérégie-Est ainsi que la Table de concertation des aînés de la Vallée des Patriotes. Tous deux apportent de nouveaux outils.

L’ACEF a créé une brochure intitulée « La maltraitante financière, faut y croire! » qui ­illustre des exemples concrets où les gens peuvent s’identifier et ainsi aider à ­reconnaître des cas de maltraitance vécus par eux-mêmes ou des proches. Pour le ­second, il s’agit de la création de capsules sur l’intimidation. « Avec le contenu présenté, nous espérons avoir une influence positive sur la vie des 50 ans et plus en leur donnant l’opportunité de mieux ­comprendre ce qu’est l’intimidation et de s’approprier les moyens adéquats pour y faire face », souligne Claude Leblanc, directeur général de la FADOQ.

La FADOQ a elle-même ajouté deux autres outils, soit un jeu de cartes éducatif qui pourra servir à titre de prévention et de communication. Il sera donc possible de fournir des messages d’information et ainsi de donner des moyens à la population concernant la maltraitance des aînés. Un cache-monnaie incluant une loupe, un crayon, une carte d’identité et des conseils de sécurité est le second outil offert par la FADOQ. Il est ­important de noter que tous ces outils seront distribués lors des séances Aîné-Avisé ou durant des activités spéciales.

Pour toutes questions concernant les ­nouveaux outils qui ont été présentés au ­lancement, il est possible de contacter Josée Brunet, coordonnatrice pour Aîné-Avisé, au 450 774-8111, poste 8.

image