30 août 2012
« Des personnes analphabètes au Québec? Ben, voyons donc! »
Par: Le Courrier

Aussi surprenant que cela puisse paraître, l’analphabétisme existe dans notre belle province.

publicité

Aussi surprenant que cela puisse paraître, l’analphabétisme existe dans notre belle province.

Partout dans le monde, on reconnaît cinq niveaux d’alphabétisation. Le niveau 1 correspond à une personne presque illettrée. Le niveau 3 est celui nécessaire pour évoluer aisément dans la vie de tous les jours. Or, au Québec, près de la moitié de la population n’atteint pas le niveau 3 et 800 000 personnes se classent au niveau 1 quand il s’agit de comprendre un texte. Troublantes statistiques. Et dans le monde, qu’en est-il? C’est près d’une personne sur sept qui est illettrée, et sur ces 860 millions d’illettrés, 500 millions sont des femmes. Le 8 septembre, on célèbre la Journée internationale de l’alphabétisation. Son objectif est de souligner l’importance de l’alphabétisation auprès des citoyens, des collectivités et des associations. C’est dans ce sens que l’organisme d’alphabétisation APAJ oeuvre depuis 14 ans à Saint-Hyacinthe en donnant gratuitement, par l’entremise de formateurs et de bénévoles, des ateliers de français et de mathématiques aux personnes qui en font la demande. Si vous connaissez des gens éprouvant de telles difficultés, parlez-leur d’APAJ. Notre local est situé au 330, de la rue Saint-Simon. Vous pouvez nous appeler en composant le 450 261-0384. L’analphabétisme est un grave handicap. Travaillons à l’éradiquer. -30-

image