1 novembre 2012
Des questions sur un dossier chaud
Par: Le Courrier

M. le Maire Bernier,

M. le Maire Bernier,

À la suite de la parution de votre brochure descriptive émise pour discussion, je désire vous faire part de mes commentaires étant donné que je n’ai pu assister aux rencontres informatives publiques. J’ai grandi sur la rue Bourdages coin Morrison. Donc, les tunnels pour moi, faisaient partie intégrante de mon quotidien. Les tunnels piétons de Bourdages et Laframboise ont été bâtis à la fin des années quarante (de mémoire). Le tunnel de la rue Sainte-Anne à mon avis est plus âgé. Le cadet de tous ces tunnels est celui de la rue Choquette. Suite à une réflexion personnelle, voici quelques questions :A) Combien d’argent a été dépensé dans les 30 dernières années à la réfection de ces tunnels et j’inclus celui de Girouard? B) Comment une petite municipalité telle qu’Upton a pu se payer un tunnel vers Acton Vale au lieu d’un passage à niveau après X nombres de décès? C) Quelle est la longueur maximale d’un train (1, 2, ou 3 km) que permet le CN ou la réglementation sur la voie ferrée en cause. (12 min 2 X jour, c’est beaucoup aux heures d’affluence). D) Est-ce que le CN va ou peut entretenir deux passages à niveau à l’intérieur de 1 km? E) Est-ce que les taxes sont le seul moyen de financer ce projet ou d’autres avenues ont été explorées? (Voir financement du centre aquatique) F) Les dézoneurs et promoteurs professionnels du boulevard Casavant peuvent-ils nous aider afin de diminuer les charges sur le dos des contribuables et des plus ou moins biens nantis? Merci de m’avoir lu et je suis en faveur d’un tunnel pour les générations à venir.

Gilles Bonin Saint-Hyacinthe -30-

image