17 août 2017
Introduction par effraction, voies de fait et fuite policière
Deux jeunes face à la justice
Par: Maxime Prévost Durand

Un jeune homme de 18 ans et une adolescente d’âge mineur impliqués dans une histoire d’introduction par effraction, de voies de fait et de fuite policière doivent maintenant faire face à la justice. Le duo a comparu plus tôt cette semaine au Palais de justice de Saint-Hyacinthe où il doit répondre à de nombreuses accusations graves.

publicité

Micky Rousseau-Duchesneau et sa complice se sont rendus à une résidence de la rue des Seigneurs Est, à Saint-Hyacinthe, en compagnie d’un autre suspect dans la nuit de vendredi à samedi avant de s’y introduire par effraction, commettre des voies de fait envers l’occupant des lieux et le menacer à l’aide d’un couteau. Ils en seraient ressortis avec plusieurs items avant de prendre la fuite.
La voiture avec laquelle ils ont fui, elle aussi rapportée volée selon les autorités, a été localisée vers 2 h samedi matin sur la route 116. Les policiers ont tenté de l’intercepter, mais le conducteur a refusé de s’immobiliser. Au terme d’une courte poursuite, ce dernier a finalement heurté un garde-fou et les deux suspects ont été arrêtés. Légèrement blessés, ils ont été transportés à l’hôpital. Le troisième suspect n’était pas à bord de la voiture au moment de l’arrestation et est toujours recherché.
Le jeune homme était toujours détenu en début de semaine et doit revenir en cour aujourd’hui, tandis que l’adolescente, qui comparait devant le Tribunal de la jeunesse, a été libérée, mais confiée au Directeur de la protection de la jeunesse. Elle sera de retour dans le tribunal le 26 septembre.
Un homme fonce sur les policiers
Un homme de 38 ans visé par un mandat d’arrestation a été arrêté vendredi après avoir tenté de foncer sur les policiers avec sa voiture, à Saint-Pie. Les agents de la paix, qui venaient d’intercepter un autre véhicule pour des vérifications, ont réussi à esquiver la manœuvre dangereuse et il n’y a eu aucun impact.
Dave Meunier, qui connaissait déjà des démêlées avec la justice au cours des dernières années pour des histoires de drogue et de voies de fait sur un agent de la paix, a comparu en début de semaine au Palais de justice de Saint-Hyacinthe pour faire face à de nouvelles accusations. Parmi celles-ci, on compte des chefs de voies de fait sur des policiers, de menace de mort, d’entrave au travail des policiers, de possession d’une arme prohibée et d’évasion d’une garde légale. Il est toujours détenu et doit revenir en cour le 23 août.

image