22 novembre 2012
Cendres jettées à la poubelle
Deux maisons ravagées en pleine nuit
Par: Maxime Prévost Durand

Deux résidences ont été la proie des flammes, le samedi 17 novembre, sur la rue du Couvent-de-Lorette dans le quartier La Providence à Saint-Hyacinthe. Des cendres chaudes déposées dans une poubelle sont à l’origine du sinistre, selon les investigations menées par le Service des incendies.

Bien que les flammes se soient déclarées en pleine nuit, tous les occupants des résidences ont pu échapper à l’incendie qui n’a fait aucun blessé, malgré sa violence et l’ampleur des pertes.

C’est une scène de désolation qui s’offrait aux passants sur la petite rue du paisible quartier au petit matin. Plusieurs véhicules circulaient au ralenti pour observer les dégâts, les nombreux marcheurs et curieux prenant le temps de s’arrêter sur place pour constater les dommages considérables.

Les deux maisons ont été déclarées perte totale et devront être reconstruites. « Les dommages sont évalués à plus de 600 000 $ », a confirmé le directeur du Service des incendies, Daniel Dubois.C’est le propriétaire du 2140 rue du Couvent-de-Lorette, au coin de la rue des Bazars, qui le premier a été réveillé par l’alarme de son détecteur de fumée. Ne remarquant aucune flamme à l’intérieur, il est aussitôt sorti de sa résidence pour constater que le feu se propageait rapidement au revêtement extérieur de sa propriété.Ce sont des cendres déposées dans une poubelle laissée à proxmitié de la demeure qui auraient déclenché l’incendie.L’alerte a été donnée à 1 h 45. Dès l’arrivée des pompiers, ceux-ci ont constaté que les flammes avaient gagné deux véhicules se trouvant dans l’entrée de la demeure ainsi que le toit de la résidence voisine, sise au 2160 Couvent-de-Lorette.Ils ont également remarqué la présence d’une bonbonne de propane à proximité du feu, une menace qui a nécessité une intervention immédiate et soutenue. « Un jet d’eau a été nécessaire pour éviter qu’elle explose. On a maintenu le jet tout au long de l’intervention puisque la bonbonne se trouvait carrément dans les flammes », explique M. Dubois.Par mesure préventive, quelques maisons du voisinage ont été évacuées durant près d’une heure. Ghislain Chapdelaine et Diane Paquin ont dû quitter la leur à la hâte. « Je me suis levé au courant de la nuit et j’ai remarqué qu’il faisait clair. En regardant par la fenêtre, j’ai vu que l’auto du voisin était en feu », raconte M. Chapdelaine qui réside sur la rue des Bazars, juste en face de la rue du Couvent-de-Lorette. Le couple était visiblement affecté par la tournure dramatique des événements.« Ça nous touche vraiment, ce sont des voisins qu’on connaît depuis longtemps. Ils habitaient cette maison depuis une trentaine d’années déjà. C’est triste, surtout avec les fêtes qui s’en viennent », ajoute Mme Paquin.Des déflagrations ont aussi été entendues dans le voisinage durant l’intervention, sans doute attribuable aux pneus des véhicules incendiés qui ont éclaté en raison de la chaleur. L’incendie a été complètement maîtrisé aux alentours de 5 h. Pas moins de 45 pompiers, pratiquement les effectifs de Saint-Hyacinthe au grand complet, ont été mobilisés lors de cette intervention. La Croix-Rouge a été appelée sur place par mesure préventive. « Une des deux familles a trouvé refuge et réconfort chez des proches », a confirmé M. Dubois.

image