23 septembre 2021
Mannequins d’animaux et réalité virtuelle
Don de 1 M$ de la Fondation Molson à la FMV
Par: Jean-Luc Lorry

La Faculté de médecine vétérinaire de Saint-Hyacinthe dispose déjà de quelques mannequins, comme un cheval, qui facilitent l’apprentissage du fonctionnement des systèmes digestif et reproductif. Photo gracieuseté

Un don exceptionnel d’un million de dollars accordé par la Fondation Molson à la Faculté de médecine vétérinaire (FMV) de Saint-Hyacinthe permettra à l’institution de disposer d’une flotte de mannequins imitant divers animaux ainsi que d’équipements spécialisés en réalité virtuelle.

Publicité
Activer le son

La Faculté dispose déjà de quelques mannequins, comme un cheval à l’intérieur duquel sont reproduits artificiellement les systèmes digestif et reproductif.

« Ce matériel pédagogique nous aide à réduire l’utilisation d’animaux et offre à nos étudiants la possibilité de s’entraîner sur un modèle artificiel. Cela permet surtout de réduire les erreurs techniques autant pour la sécurité de l’animal que pour celle de l’étudiant », indique Christine Theoret, doyenne de la Faculté de médecine vétérinaire de l’Université de Montréal, en entrevue au COURRIER.

Selon elle, un modèle artificiel facilite également l’évaluation de l’étudiant. Ce type de mannequin d’animaux peut prendre la forme d’une vache, d’un chat ou d’un chien. « L’utilisation de ces modèles a un impact autant sur le plan sécuritaire qu’éthique et pédagogique », considère Dre Theoret.

La FMV compte implanter la réalité virtuelle dans le cursus d’apprentissage. « Avec cette technologie qui utilise un casque et des manettes, nous pouvons exposer un étudiant à divers scénarios, comme le vêlage difficile d’une vache », illustre Dre Theoret, qui enseigne l’anatomie à la Faculté.

Centre de simulation et de réalité virtuelle vétérinaire

La direction de la FMV a pour objectif de rassembler ces modèles d’animaux et l’équipement de réalité virtuelle dans un même local qui deviendrait le Centre de simulation et de réalité virtuelle vétérinaire. « L’Université de Montréal est en attente d’un financement pour permettre des rénovations et faire bon usage d’un espace vétuste de la Faculté. En décembre 2020, nous avons déposé une demande pour un montant de 6,2 M$ », précise la doyenne.

« Avec une telle infrastructure, ces équipements seront plus faciles à intégrer au programme et à arrimer à nos cours », poursuit-elle.

Pour le moment, le dossier est en suspens puisqu’un moratoire est en vigueur au ministère de l’Enseignement supérieur concernant le financement d’infrastructures.

La Fondation Molson a versé 500 000 $ en 2021 et un second montant de 500 000 $ est attendu par la Faculté en 2022. La FMV peut également compter sur d’autres dons totalisant 100 000 $.

image