28 janvier 2021
Ville de Saint-Hyacinthe
Échos du conseil
Par: Rémi Léonard

Vue aérienne du chantier du tunnel Casavant. La photo remonte à cet automne. Photothèque | Le Courrier ©

Publicité
Activer le son

Le conseil en couvre-feu

Les élus se sont eux aussi adaptés à l’imposition du couvre-feu gouvernemental, la dernière séance publique ayant exceptionnellement démarré dès 16 h 30, soit deux heures plus tôt qu’à la normale. La mesure vise évidemment à terminer le tout avant l’entrée en vigueur du couvre-feu, à 20 h. Le changement a été avalisé lors d’une séance extraordinaire tenue le 11 janvier et demeurera en vigueur jusqu’à nouvel ordre. De toute manière, les séances à 18 h 30 visaient à permettre au plus de citoyens possible de s’y présenter, ce qui n’est plus permis depuis plusieurs mois déjà. Depuis l’entrée en vigueur du couvre-feu, le journaliste du COURRIER n’est par ailleurs plus admis sur place lors des séances du conseil, a-t-il appris en se présentant à l’hôtel de ville. Même du côté des élus, environ la moitié ont participé à la séance par visioconférence, le 18 janvier.

Un échangeur 100 % municipal

L’octroi du troisième lot des travaux visant à aménager la route qui passera sous le tunnel Casavant a été confirmé à la séance du 18 janvier. Le mandat réalisé par l’entreprise Bricon, de Saint-Bruno-de-Montarville, est déjà en cours, mais cette portion des travaux vient d’être octroyée puisque la Ville et le ministère des Transports ont maintenant clarifié la juridiction de chacun à l’intersection sud de l’étagement ferroviaire. Le Grand Rang relève normalement de Québec en tant que route collectrice, alors que l’avenue Castelneau et le boulevard Casavant Ouest sont de juridiction municipale. Il a finalement été convenu que l’intersection serait entièrement à la responsabilité de la Municipalité. Le tunnel Casavant doit ouvrir officiellement à l’automne.

Me Beauchesne tire sa révérence

À l’occasion de sa dernière séance publique avant son départ à la retraite, tout le conseil a remercié Me Hélène Beauchesne pour ses 33 ans de loyaux services à la Ville de Saint-Hyacinthe. Au fil de sa carrière, celle qui est aujourd’hui directrice des services juridiques et greffière aura été impliquée ou aux commandes de pas moins d’une dizaine d’élections municipales en plus d’avoir collaboré avec trois maires et autant de directeurs généraux différents, a rappelé le maire actuel, Claude Corbeil. Parlant d’une employée « digne de confiance et dotée d’une solide mémoire organisationnelle », Me Beauchesne se sera démarquée par « sa rigueur, sa maîtrise des règles de procédure et son honnêteté », a aussi décrit avec admiration M. Corbeil. Plus, elle aura même été à plusieurs occasions « un phare dans la nuit » pour les élus, a ajouté le conseiller Bernard Barré.

projets d’aqueduc et d’égouts

La reconstruction des infrastructures souterraines et de surface de la rue Saint-Charles, dans le quartier La Providence, pourra aller de l’avant ce printemps en raison de l’octroi du contrat de 1,45 M$ à l’entrepris Bertrand Mathieu. Les travaux débuteront en avril et s’étaleront sur 30 semaines, a indiqué le conseiller Bernard Barré, qui a ajouté qu’une attention particulière serait accordée pour maintenir l’accès à l’épicerie du secteur. Des tronçons des rues Saint-Augustin et Demers seront également touchés. En prévision d’une autre série de travaux d’aqueduc et d’égouts, un règlement d’emprunt de 5,2 M$ a aussi été déposé le 18 janvier pour autoriser le financement des interventions sur les rues Saint-Thomas, Brunette Ouest, Saint-Pierre Ouest et Villeneuve Ouest. Le coût de ces travaux totalise 5,8 M$, mais les contrats ne sont pas encore octroyés.

image