1 décembre 2011
Carte postale de Camille et Gabrielle Lalime
En duo à Disney
Par: Le Courrier

Pendant que Saint-Hyacinthe revêt ses plus beaux atours pour célébrer la magie de Noël, les Maskoutaines Camille et Gabrielle Lalime célèbrent pour leur part la magie du monde de Disney à longueur de semaine. Voyage sous le chaud soleil d’Orlando, « où il n’y a pas que des mascottes! »

Âgées de 20 ans, Camille et Gabrielle se sont donné les moyens de leurs ambitions en déménageant leur garde-robe estivale en Floride le temps de parfaire leurs habiletés dans la langue de Shakespeare.

Après avoir étudié le cinéma au Cégep, Camille espère se tailler une place dans un programme de communication à Montréal à son retour au Québec. Diplômée du Collège April-Fortier, Gabrielle travaillait pour sa part au Club voyages Boislard-Poirier lorsqu’elle a rejoint sa soeur aux États-Unis. Pour elle, l’anglais est un passage obligé pour gravir les échelons dans le milieu du voyage.Toutes les deux se sont donc engagées pour un an dans le programme interculturel d’Epcot, l’un des quatre parcs emblématiques de Walt Disney World. « Le World Showcase d’Epcot regroupe onze pays. Ils proposent chacun des décors et des activités typiques de leur culture. Le programme permet à des gens de toutes ces nationalités d’obtenir un emploi à Disney. On rencontre donc des jeunes de partout dans le monde qui sont ici pour des motivations différentes », raconte Camille.Le parc se décline aussi autour d’une thématique futuriste. Les manèges et les spectacles s’articulent autour des innovations technologiques.Camille et Gabrielle travaillent pour leur part au restaurant Le Cellier, l’un des plus réputés de tout Disney, un steak house qui sert notamment les meilleures viandes rouges canadiennes. « Il faut réserver six mois à l’avance pour avoir une table le soir, mais si vous voulez passer faire un tour sur l’heure du dîner, c’est plus facile de se faufiler », conseille Gabrielle.

Faire son cinéma

Plus jeune, Camille et Gabrielle avaient déjà visité Disney avec leur famille. Force est d’admettre qu’à 20 ans, la magie des princesses et autres fées des étoiles n’opère pas de la même façon.

« Nos employeurs ne seront pas contents, mais nous préférons toutes les deux aller nous promener à Universal Studios, le gros concurrent d’à côté », confie Gabrielle en riant. C’est qu’en plus des studios où sont présentés les décors de grands classiques du cinéma et les manèges à faire rougir d’envie les habitués de La Ronde, Universal Studios propose un véritable village de restaurants, de salles de spectacles et surtout de magasins. Bref, de quoi divertir les deux Maskoutaines. « On peut y passer beaucoup de temps juste à se promener et à faire du lèche-vitrine », note Camille. Le monde merveilleux de Disney n’est tout de même pas en reste. En plus d’aller saluer deux Maskoutaines dans le parc d’Epcot – une expérience unique! -, nos deux guides en herbe ajoutent à la liste des visites obligées celle de l’emblématique Magic Kingdom. « Même à 20 ans, ça reste un incontournable de voir le château, les parades et les feux d’artifice, souligne Gabrielle. C’est juste moins spécial que pour les tout-petits. »Camille propose aussi le Downtown Disney, un autre endroit pour bien manger et magasiner. « Je recommande le Dine-In Theatre. C’est un cinéma où tu peux manger. Il y a des serveurs qui amènent le repas pendant le film sur une table placée juste devant les sièges, qui sont comme des divans. C’est vraiment une expérience! » Ce quartier accueille également La Nouba, le meilleur spectacle du Cirque du Soleil selon elles. L’un des acrobates, devenu un nouvel ami, vient d’ailleurs tout droit… d’Acton Vale!Pour ceux qui resteront plusieurs jours à Orlando, Camille et Gabrielle suggèrent de s’évader quelques heures de Mickey et Mini en quittant les grands parcs d’attractions. Dans le quartier Point Orlando, qui regorgent lui aussi de boutiques, deux adresses méritent d’être soulignées pour passer de belles soirées. Le restaurant grec Taverna Opa offre des repas de bonne qualité, mais vaut le détour pour l’ambiance. Dès le souper servi, les danseuses du ventre se mettent de la partie. « C’est toujours la fête là-bas. Même les clients finissent par danser sur les tables », racontent les deux filles.Juste en face, le Dave and Buster, propose une ambiance complètement différente. Le resto-bar compte une centaine de jeux d’arcades de tout acabit – de Rock Band à la roue de fortune – pour assurer un maximum de plaisir lors des soirées entre amis.

Escapade d’un jour

Situé en plein centre de la pointe qui caractérise l’état de la Floride, Orlando offre l’avantage à ceux qui y débarquent pour plusieurs jours de se permettre quelques escapades vers la mer.

Côté ouest, Camille propose sans hésiter d’aller faire un tour à Tampa Bay – à un peu moins de deux heures en voiture – pour voir une partie de hockey, bien sûr! « Je ne suis pas la plus sportive, mais aller voir une game de votre équipe préférée de la Ligue nationale à petit prix et sans avoir de problème pour trouver les billets, ça vaut la peine! » Sans compter qu’on peut se rendre au match en sandales et en bermudas. Sur la côte est, elle propose de se rendre à St Augustine, la plus ancienne ville des États-Unis, fondée par les Espagnols en 1565. Peut-être pour des considérations plus touristiques qu’historiques, la petite ville entretient les contes et les mythes voulant que la plupart de ses édifices soient hantés. « Quoiqu’il en soit, c’est très beau et la visite est agréable. C’est vraiment vieux, mais très bien conservé », estime Gabrielle.Pour un après-midi à la mer, c’est du côté de Clear Water qu’il faut aller, à environ une heure et demie en voiture depuis Orlando, pour s’étendre sur la plus belle plage du coin. « Plus près d’Orlando, il y a Daytona qui est une autre bonne destination pour la mer. On peut aller sur la plage en auto. Comme ça, on n’est pas obligé de tout traîner avec nous. Et ça crée une ambiance particulière », indique Gabrielle.En terminant, pour ceux qui auront plus de temps, Camille propose un coup de coeur : « Ceux qui ont le temps doivent aller à Key West. C’est loin, mais ça vaut tellement le coup! Les maisons victoriennes, le paysage, tout y est vraiment plus beau. »Key West se situe à l’extrémité ouest de l’archipel des Keys, à huit heures d’Orlando en auto. Au bout des îles, les États-Unis se jettent dans la mer. Il n’y a plus que la plage et l’eau. Et surtout, aucune mascotte à l’horizon!

image