10 septembre 2015
Encore des odeurs chez Veolia
Par: Jean-Luc Lorry
L’usine Veolia de Saint-Hyacinthe. Photo François Larivière | Le Courrier ©

L’usine Veolia de Saint-Hyacinthe. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Tout ne semble pas baigner dans l’huile à l’usine Veolia de Saint-Hyacinthe. D’autres odeurs incommodantes se sont fait sentir dernièrement dans le secteur de l’Hôpital Honoré-Mercier.

publicité

Johanne Auger qui réside sur la rue ­Rouleau dit avoir respiré de fortes odeurs qui s’apparentent à des hydrocarbures dans la nuit du 31 août.

La direction de Veolia Canada justifie ce désagrément par un « arrêt technique » planifié de l’usine maskoutaine spécialisée dans le recyclage des huiles usées.

« Cette intervention nécessitait la ­vidange complète des appareils et ­pouvait engendrer des dégagements d’odeurs. Cet arrêt technique va permettre la mise en place de nouveaux équipements afin de maîtriser encore plus les rejets », ­explique Pierre Trudel, porte-parole de Veolia Canada. Depuis quelques jours, l’usine a repris ses activités.

Mme Auger n’est pas la seule à avoir senti ces odeurs puisque celles-ci ont fait l’objet de quatre plaintes déposées ­auprès de la Ville.

Depuis la mise en service en 2013 de l’usine Veolia, des odeurs incommodantes émanent occasionnellement de ce site industriel situé à proximité du Parc Les Salines.

Honoré-Mercier

Les 4 et 5 août, des odeurs désagréables s’étaient propagées sur une portion ­importante du territoire. Ces émanations avaient été détectées dans l’enceinte de l’Hôpital Honoré-Mercier.

« Au début du mois d’août, des ­employés nous avaient fait part d’une odeur désagréable », indique Véronique Dumont, conseillère en communication par ­intérim au Centre intégré de santé et de services sociaux de la Montérégie-Est.

« Après vérification, le Service sécurité incendie de la Ville de Saint-Hyacinthe nous avait informé que l’odeur provenait d’une usine du parc industriel (Veolia) et que celle-ci ne constituait pas de risques pour la santé », poursuit-elle.

Cet épisode irritant pour les autorités municipales avait provoqué la tenue d’une rencontre qualifiée d’urgente en présence de hauts dirigeants de la Ville et de Veolia Canada. Une seconde rencontre entre l’entreprise et la municipalité est prévue en septembre pour faire le point sur le dossier.

Les citoyens incommodés par les odeurs en provenance de l’usine Veolia sont invités à déposer une plainte à la municipalité en composant le 450 778-1000.

image