21 mai 2020
Ouverture des terrains de tennis
« Encore un peu de patience », demande le maire
Par: Maxime Prévost Durand

Depuis hier, les terrains de tennis peuvent rouvrir sur l’ensemble du territoire québécois, pour la pratique du jeu en simple uniquement. À Saint-Hyacinthe, les filets seront installés prochainement sur les terrains municipaux, tandis que le Club de tennis maskoutain ouvrira ses installations à ses membres dès samedi.

Publicité
Activer le son

« Les travaux de préparation vont s’entamer cette semaine et vont se dérouler par étape. Au-delà de l’installation des filets, on doit s’assurer d’appliquer les règles de sécurité que devront respecter les usagers », a mentionné le maire de Saint-Hyacinthe, Claude Corbeil, lors de la séance du conseil municipal de mardi. Il a demandé aux citoyens « encore un peu de patience » avant de pouvoir jouer.

Des panneaux d’affichage seront notamment installés aux abords des différents terrains de tennis de la municipalité. Ils indiqueront les mesures que les joueurs doivent respecter.

Parmi celles-ci, on sait que chaque joueur devra jouer avec ses propres balles sur son service et que le changement de côté se fera dans le sens horaire (un joueur de chaque côté). Les poignées de main seront par ailleurs proscrites, tout comme le fait de s’assoir sur le même banc que son adversaire entre les jeux. Il faudra également quitter le terrain dès la fin de la partie et les fontaines d’eau ne seront pas accessibles.

De son côté, le Club de tennis maskoutain s’affaire depuis une semaine à préparer en accéléré ses six terrains de terre battue pour qu’ils soient prêts ce samedi afin que les membres puissent pratiquer leur sport en jeu libre.

Malgré les changements aux habitudes des joueurs avec les mesures qui seront en vigueur, le président du club, Jean-François Letarte, est d’avis que les gens seront au rendez-vous. « Je suis persuadé que oui. Les gens attendent juste de pouvoir jouer », a-t-il mentionné au COURRIER.

Dans l’excitation du moment, le Club de tennis maskoutain avait annoncé au cours de la fin de semaine que des ligues de simple allaient débuter dès la première semaine de juin. Une conférence téléphonique avec Tennis Québec mardi les a toutefois forcés à patienter encore un peu.

« Ils nous ont demandé de ne pas offrir de ligues pour le moment. Nous attendrons l’autorisation de la santé publique avant de commencer nos ligues de tennis », a mentionné M. Letarte, néanmoins heureux de voir que le tennis fait partie de la première vague de sports que l’on peut pratiquer à nouveau.

En raison des mesures en place, il était déjà prévu que les ligues de double, les cours supervisés et les deux tournois prévus à l’horaire ne pourraient avoir lieu cet été.

Au moment de l’entretien téléphonique, il restait encore quelques détails à réfléchir d’ici l’ouverture, dont la méthode à privilégier pour le passage du balai pour refaire le terrain après les matchs. « Est-ce que ce sera le préposé qui ira le faire ou ce seront les joueurs et ensuite on va désinfecter le balai, se questionnait M. Letarte. On va se conformer à l’avis de Tennis Québec à ce sujet. »

image