19 septembre 2013
Ernest Darsigny : cent ans d’histoire
Par: Le Courrier

Plusieurs personnes sont fières de porter le flambeau reçu d’Ernest Darsigny décédé depuis bientôt quatre ans (le 13 octobre 2009). En fait, elles continuent à transmettre le goût de l’histoire autant communautaire que familiale qu’il a démontré pendant plus d’un demi-siècle.

Ensemble, nous ferons un retour sur sa vie comme sur ses principaux faits d’armes pour souligner le centenaire de sa naissance, le 22 septembre 1913. Né à Saint-Damase, le 22 septembre 1913, Ernest Darsigny fait ses études classiques au Séminaire de Saint-Hyacinthe puis ses études en pédagogie à l’École Normale Jacques-Cartier de Montréal, en assurance-vie à Sainte-Anne-de-la-Pocatière et en coopération, à Sherbrooke. Sur le plan du travail, de 1940 à 1952, il est d’abord formateur auprès de ses concitoyens en assurance-vie pour l’Union des cultivateurs catholiques (UCC), puis il enseigne à Richmond et à l’école d’agriculture de Saint-Césaire. Pour la période de 1952 à 1973, il est directeur de la Caisse populaire de Saint-Damase. Durant cette même période, il occupe les fonctions de président de l’Association des assureurs-vie de la région de Saint-Hyacinthe (1956-1957), d’administrateur à l’Union régionale des Caisses populaires de Saint-Hyacinthe (1956-1959), de président-fondateur de la Société Saint-Jean-Baptiste de Saint-Damase (1956-1966), de directeur diocésain du même organisme de 1956 à 1963 et de président diocésain en 1963 et 1964. Donc, pendant plusieurs années, il s’occupe de la Société Saint-Jean-Baptiste en démontrant ainsi un vif intérêt pour la défense des droits de ses compatriotes et la promotion du français. Il maintient cette préoccupation dans ses recherches et publications d’abord en fondant le Comité du Patrimoine de Saint-Damase en 1981 dont il est président pendant 10 ans et en publiant différents ouvrages sur l’histoire de son village et sur la généalogie des Darsigny et cela, à compter de 1971 jusqu’à son décès, en 2009. C’est ainsi qu’il a publié : – Petits pamphlets relatifs à la Jeunesse Agricole Catholique (JAC) – 25 e anniversaire de la Caisse populaire Saint-Damase (1962) – Généalogie de la famille Darsigny (1980) – Symphonie rurale (Tomes 1 et 2, 1983 et 1994) – Centenaire de la consécration de l’église de Saint-Damase (1983) – Paroisse de Saint-Damase : 150 ans, Saint-Damase, 1835-1985) (1985) – Histoire des croix de chemin de Saint-Damase (1987) – Hommage aux agriculteurs Darsigny (1990) – Circuit patrimonial de chez nous (1991) – Histoire de l’église de Saint-Damase (1996) – Les Familles Darsigny d’Amérique (2002) – La plénitude d’une vie (2006, collection privée). Sur le plan personnel, Ernest Darsigny s’est marié à Lucille Godin, le 28 juillet 1942. Il était le père de trois enfants (Gilles, Jean et Luce) et de six petits-enfants (Hugo, Christine, Catherine, Xavier, Félix et Hubert). Plusieurs personnes ont pris la relève au niveau de la paroisse. C’est ainsi, par exemple, que l’existence et le bon fonctionnement du Comité du patrimoine se sont poursuivis. Il a semé le goût de la lecture, la préoccupation de chacun à transmette sa propre histoire à ceux qui vont suivre, la fierté de notre langue, le goût de l’écriture, l’entraide et la collaboration dans les projets communs. En terminant, selon les témoignages recueillis, les citoyens de Saint-Damase sont fiers et reconnaissants de l’apport d’Ernest Darsigny pour son village et sa famille. Ils en saluent le dévouement acharné et l’inscrivent dans la mémoire collective actuelle et future.

Son neveu, Yvon P. Darsigny

image