7 novembre 2019
Carte blanche
Exceptionnel!
Par: Pierre Bornais
Publicité
Activer le son

Le terme est tout à fait justifié concernant le concert présenté le 3 novembre pour marquer le 140e anniversaire de l’Orchestre philharmonique maskoutain. Et c’est devant une salle remplie à pleine capacité que le directeur musical Martin-Paul Beaulieu a dirigé de main de maître pas moins de 125 artistes, musiciens et chanteurs.

Le fait que la Philharmonique ait traversé toutes ces années est en lui-même digne de mention, car il illustre bien que les vraies choses savent durer et s’adapter dans le temps. Je suis certainement parmi ceux et celles qui sont en mesure d’apprécier tout particulièrement cette durabilité qui sait se renouveler puisque je marquerai bientôt le 52e anniversaire de ma collaboration au Courrier, fondé en 1853!

Pour revenir au concert, l’initiative a demandé des mois de préparation pour présenter un programme musical illustrant justement toutes ces années mémorables. Et donnant en deux heures un résumé fascinant de la variété musicale offerte par la Philharmonique au fil du temps, mettant en vedette des musiciens et artistes d’ici qui ont fait leur place et d’autres qui marqueront certainement l’avenir.

Yvan Pion, Julie Leblanc et Julie Goupil sont bien connus et le jeune guitariste Étienne Larocque représente fort bien l’avenir des talents locaux. À ceux-là, il convient d’ajouter Luzio Altobelli (accordéon) et les membres de différentes chorales de la région.

Un programme musical fort relevé aura aussi illustré l’étendue du répertoire de la Philharmonique, en jouant du Gershwin, du Pink Floyd et du Andrew Lloyd Webber. Et pour conclure, la puissante cantate composée par Carl Orff, Carmina Burana, unissant les 125 participants dans un moment inoubliable de musique, récompensé par une ovation debout des spectateurs.

image