12 mai 2011
Nouvelle usine à Saint-Hyacinthe
Exit les additifs chimiques et le sodium
Par: Nicolas Dubois

Exit les additifs chimiques ou le sodium pour prolonger la durée de vie des aliments. Une entreprise montréalaise se lance dans un nouveau procédé de conservation et c’est à Saint-Hyacinthe qu’elle vient d’implanter son usine.

Publicité
Activer le son

Le président-directeur général de Natur+l XTD, Stéphane Carrier, voit grand. L’homme d’affaires vient d’investir deux millions de dollars pour importer au Québec la technologie HPP, la conservation par très haute pression hydrostatique, un procédé d’impartition de pasteurisation à froid, un concept d’origine suédoise et utilisé dans différents pays.« Le procédé existe depuis déjà longtemps. Mais il est beaucoup trop dispendieux pour des entreprises à faible volume. Nous offrirons le service en sous-traitance à ces entreprises », a expliqué M. Carrier.La technologie permet de tuer les bactéries pathogènes néfastes pour la santé, comme la Listeria, Salmonella et E. Coli, et de prolonger la durée de conservation des aliments jusqu’à trois fois sans toutefois altérer le goût. Le procédé est applicable à une multitude de produits. L’opération se fait après l’emballage, facilitant la manutention et assurant la salubrité du produit. Cette nouvelle méthode a piqué l’intérêt des curieux. Une cinquantaine de personnes de la communauté d’affaires s’étaient réunies, jeudi, au Centre des arts Juliette-Lassonde pour assister à une présentation sur cette technologie. Des clients actuels et de potentiels partenaires d’affaires, a précisé le PDG de Natur+l XTD. Selon le Dr Paul Paquin, professeur-chercheur à l’Institut des nutraceutiques et des aliments fonctionnels à l’Université Laval, la lancée de ce nouveau procédé pourrait avoir un grand bénéfice sur la santé des Québécois : « Les études démontrent que l’impartition par haute pression hydrostatique peut permettre de réduire de 25 à 40 % la teneur en sodium des aliments, sans en altérer le goût », a-t-il confié. L’usine, déjà en fonction, est basée à Saint-Hyacinthe, rue Saint-Prosper, dans la même bâtisse que Frigo Royal. Cinq personnes y travaillent actuellement et M. Carrier n’exclut pas la possibilité d’augmenter le nombre d’employés au cours des prochains mois. Le PDG de Natur+l XTD considère la région de Saint-Hyacinthe comme un emplacement stratégique pour ses clients, des producteurs alimentaires de la Montérégie, Montréal et Québec.

image