1 juillet 2021
Familles maskoutaines (43) – Les Chabot
Par: Le Courrier

Victor Chabot, 1974. Photo Centre d’histoire de Saint-Hyacinthe, CH123

Au 153e rang des 1000 premiers noms de famille du Québec, les Charron occupent la 43e position de nos familles maskoutaines.

Publicité
Activer le son

Mathurin Chabot, né en 1637 à Saint-Hilaire de Nalliers dans le Poitou, épouse à Québec en 1661 Marie Mésangé. Le couple s’installe à l’île d’Orléans et donne naissance à treize enfants. Mathurin décède en 1696 à l’Hôtel-Dieu de Québec.

Le 28 décembre 1781, François Noiseux, curé de Belœil, concède au nom de la seigneuresse Dame Delorme une terre située en la seigneurie de Saint-Hyacinthe à Gabriel Chabot. Le premier acte enregistré à Notre-Dame-du-Rosaire est la sépulture de Joseph Chabot, époux de Félicité Petitclerc, décédé le 14 décembre 1779. Le couple s’était marié en 1753 à Saint-Augustin et on note alors que l’époux demeure depuis six mois à Trois-Rivières.

Elzéar Chabot

Né à La Présentation le 1er décembre 1852, il est le sixième des quatorze enfants nés de Cyprien Chabot et d’Odile Tétreau. Lorsqu’en 1884, il épouse Émilie Gadbois, fille de François Gadbois et d’Émilie Mignault, à Saint-Denis-sur-Richelieu, l’acte de mariage nous apprend qu’il est alors notaire de Saint-Charles et que son père est cultivateur de Sainte-Madeleine. Le couple donne naissance à treize enfants, les sept premiers à Saint-Charles et les autres à Saint-Hyacinthe.

Le notaire Elzéar Chabot est décédé en 1922 à l’âge de soixante-neuf ans. Le cortège funèbre est alors l’un des plus considérables qu’il soit donné de voir en notre ville. Son étude était située dans la bâtisse de l’Union St-Joseph et a été acquise par le notaire Édouard Morier.

Victor Chabot

Né en 1900 à La Présentation, il est le sixième des seize enfants de Wilbrod Chabot et de Joséphine Beauregard. Il a fait ses études primaires à l’école du rang et ses études classiques au Séminaire de Saint-Hyacinthe de 1913 à 1921. Après l’étude du droit à l’Université de Montréal de 1921 à 1924, il commence sa carrière en 1925 au bureau de l’avocat J.-O. Beauregard.

En 1926, il épouse Clara Duquette à Montréal. Substitut au Procureur de la Couronne à partir de 1926, il est nommé Conseiller du Roi en 1936. De 1932 à 1944, il est échevin et président du comité des finances. En 1944, il est nommé juge à la Cour du Magistrat. De 1960 à 1963, il préside quatre enquêtes royales. Demeurant au 845 de la rue Sacré-Cœur, monsieur le juge Victor Chabot est décédé le 24 août 1974 à l’âge de soixante-quatorze ans. Sa dépouille repose dans la crypte du Séminaire.

Raoul Chabot

Fils aîné d’une famille de huit enfants, il est né en 1904 à La Présentation du mariage d’Arthur Chabot et de Marie-Louise Desrochers. À l’âge de douze ans, il quitte l’école du village pour travailler sur la ferme paternelle. En 1924, il épouse à Saint-Thomas-d’Aquin Aurore Pion, fille d’Hormidas Pion et de Parmélie Côté.

Cette même année, il fait l’achat d’une ferme à La Présentation. En 1927, il achète un abattoir à Saint-Cyrille-de-Wendover. Il doit vendre en 1929 et revient à Saint-Hyacinthe où il devient sacristain à l’église Christ-Roi. Il acquiert ensuite un petit garage qu’il transforme en 1937 et vendra aussi l’essence Supertest.

En 1946, il est élu échevin de la paroisse Notre-Dame. En 1948, il a vendu à la Corporation épiscopale, pour la somme d’un dollar, le terrain où se dresse aujourd’hui l’église Sainte-Eugénie. Il siège également au conseil municipal de la municipalité de Douville jusqu’en 1956. Il est décédé le 6 mai 1977 à l’âge de soixante-treize ans.

À suivre : Les Chartier

Daniel Girouard, membre du Centre d’histoire de Saint-Hyacinthe

image