4 février 2016
Février, mois de la capitation pour votre Église
Par: Le Courrier
Sur la photo, assis de gauche à droite : Claude Hamel (Cathédrale), Robert Charbonneau (Saint-Thomas-d’Aquin), Luisa Velasquez (Sainte-Eugénie). Debout, dans le même ordre : Lucien ­Palardy (Saint-Joseph), André Yvon (Sainte-Rosalie), Chanoine Gaston Giguère (Unité Mgr ­Langevin), Pierre Dumas (Précieux-Sang) et Diane Daneau (Région pastorale de Saint-Hyacinthe). Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©

Sur la photo, assis de gauche à droite : Claude Hamel (Cathédrale), Robert Charbonneau (Saint-Thomas-d’Aquin), Luisa Velasquez (Sainte-Eugénie). Debout, dans le même ordre : Lucien ­Palardy (Saint-Joseph), André Yvon (Sainte-Rosalie), Chanoine Gaston Giguère (Unité Mgr ­Langevin), Pierre Dumas (Précieux-Sang) et Diane Daneau (Région pastorale de Saint-Hyacinthe). Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©

Publicité
Activer le son

Donner à l’Église, c’est donner au ­suivant. Voilà ce que veulent nous rappeler les ­différentes paroisses de Saint-Hyacinthe qui nous invitent à participer à leur campagne de financement de la capitation, nouvelle appellation de la dîme.

Dans chaque paroisse, des équipes sont à l’oeuvre pour transmettre l’héritage de la foi en proposant différentes activités pastorales. Pour que la foi demeure bien vivante, prêtres, agents et agentes de ­pastorale et de nombreux bénévoles ­assurent l’éveil religieux des petits et ­proposent des parcours d’initiation à la vie chrétienne aux enfants comme aux adultes. Les efforts sont multipliés pour que les célébrations eucharistiques, baptêmes, mariages et funérailles soient des rassemblements qui donnent sens à nos vies.

Les Assemblées de fabrique appuient ce travail pastoral en s’occupant de l’entretien des églises et en s’assurant d’une saine gestion des ressources. Pour que tout cela continue, les paroisses ont ­besoin de votre soutien financier.

Le montant suggéré pour cette ­campagne de financement annuelle est de 60 $ par personne majeure (d’où ­l’appellation capitation, per capita). Ce montant est payable à votre paroisse en février. Les dons et legs testamentaires sont aussi acceptés. Un ­dépliant distribué aux adresses civiques, informe tous les paroissiens de la ­campagne en cours.

image