31 juillet 2014
Arrêté au nord de Montréal
Fin de la cavale pour le Hells Angels Sylvain Tétreault
Par: Le Courrier

En fuite depuis cinq ans, le Hells Angels de Saint-Hyacinthe, Sylvain Tétreault, a été arrêté le 24 juillet par les policiers de l’escouade régionale mixte à Bois-des-Filion, au nord de Montréal. Quant aux deux autres suspects de la région, Michel Bergeron et Gaétan Brisebois, ils sont toujours au large.

publicité

L’escouade régionale mixte, qui relève de la Sûreté du Québec (SQ), a appréhendé Sylvain « Sylvano » Tétreault jeudi en début de soirée alors qu’il quittait une résidence de Bois-des-Filion. Le membre du chapitre South de l’organisation criminelle n’a offert aucune résistance.

Une perquisition a eu lieu au domicile en même temps que l’arrestation, a indiqué la porte-parole de la SQ, Mélanie Dumaresq. Elle n’a toutefois pas dévoilé le résultat de cette fouille puisque l’enquête en toujours en cours. Les autorités policières n’ont pas confirmé si la demeure de Bois-des-Filion appartenait à Tétreault.

29 chefs d’accusation

Recherché depuis 2009 dans le cadre de la rafle anti-motards SharQc, Sylvain Tétreault a comparu vendredi au Palais de justice de Montréal devant la juge de la Cour supérieure, Hélène Di Salvo.

Soupçonné à l’époque de complot pour meurtre, trafic de stupéfiants et gangstérisme, le Hells Angels fait finalement face à 29 chefs d’accusation, dont 11 pour meurtre. Il n’était pas représenté par un avocat et sera détenu à l’Établissement de détention de Montréal, mieux connu sous le nom de la prison de Bordeaux, jusqu’à son retour en cour le 18 août. Tétreault sera jugé avec les autres prévenus de l’opération SharQc dans le cadre des superprocès au Centre de services judiciaires Gouin.

Deux fugitifs maskoutains

Lors de la frappe policière SharQc, en avril 2009, les Hells Angels maskoutains Michel Bergeron et Gaétan Brisebois, aussi membres du chapitre South, avaient eux aussi réussi à éviter le coup de filet.

Toujours en cavale, Bergeron et Brisebois faisaient partie des 156 criminels visés par la vaste opération. À défaut de mettre ces deux motards derrière les barreaux, les policiers avaient effectué des perquisitions au domicile de Gaétan Brisebois, sur le rang Petit rang, à Saint-Hyacinthe, et au commerce de véhicules usagés de Michel Bergeron, à Saint-Jude. Si Bergeron était décrit comme un homme discret et respectueux, selon les informations recueillies en 2009 par LE COURRIER, Brisebois, alias « K.C. », avait plus souvent défrayé la manchette. Pas en raison de ces liens avec le milieu criminel, mais bien pour sa passion pour la course automobile. Il avait d’ailleurs décroché le titre de recrue de l’année à l’Autodrome Drummond en 2008. Les policiers avaient également effectué une perquisition au domicile de Sylvain Tétreault au cours de l’opération SharQc.

image