8 octobre 2020
Football : faire avec les moyens du bord
Par: Maxime Prévost Durand

Même si leurs saisons sont compromises, nos équipes de football tentent de continuer à faire jouer leurs athlètes comme elles le peuvent, tout en respectant les mesures en place. Photo François Larivière | Le Courrier ©

La saison de football des Lauréats du Cégep de Saint-Hyacinthe n’aura finalement compté qu’une seule partie officielle avant d’être annulée par le RSEQ. Nos équipes du secondaire doivent aussi faire un trait sur une saison en bonne et due forme. Malgré cela, elles tentent toutes de faire avec les moyens du bord pour continuer de jouer aussi longtemps qu’elles le pourront, dans le respect des mesures en vigueur.

Publicité
Activer le son

« Ce qu’on sait en ce moment, c’est que tout ce qui était prévu en formule compétitive n’aura pas lieu, a mentionné Sébastien Deschamps, entraîneur-chef des Lauréats, lorsque joint mardi. Ce qui reste possible pour nous, ce sont les matchs hors-concours contre des équipes [de division 2] qui ne sont pas en zone rouge, comme Trois-Rivières et Sherbrooke, ou d’autres équipes peu importe la division. On essaie de trouver n’importe quelle manière d’offrir du football à nos gars pour récompenser les efforts qu’ils ont faits dans les derniers mois. »

La formation maskoutaine devait disputer son deuxième match de la saison vendredi dernier à Sherbrooke, mais il a été annulé dans la foulée de différentes annonces de Football Québec. La fédération avait d’abord informé, le 1er octobre, que toutes les activités de football au Québec étaient suspendues jusqu’au 6 octobre, avant de se raviser le lendemain en précisant que cette mesure ne valait que pour les équipes en zone rouge. Cette décision avait été prise en réponse aux mesures dictées par le gouvernement provincial pour le milieu sportif. Malgré ce revirement de situation, il était trop tard pour revenir au plan initial dans le cas des Lauréats et des Volontaires même si, techniquement, les deux équipes avaient finalement l’opportunité de jouer.

Dans le football scolaire, les équipes du Drakkar de la Polyvalente Hyacinthe-Delorme et des Patriotes de l’École secondaire Saint-Joseph ont aussi été prises dans ce jeu de yo-yo. Même que ce le branle-bas de combat avait commencé plus tôt dans la semaine, alors que leurs adversaires avaient changé à plusieurs reprises en raison des mesures restrictives qui ne permettaient plus de jouer face aux équipes en zone rouge. À la dernière minute, les Patriotes ont tout de même réussi à organiser deux matchs samedi pour ses équipes cadet et juvénile, tandis que le Drakkar a improvisé un duel hors-concours pour son équipe juvénile, lundi soir, avec l’école Fernand-Lefebvre de Sorel.

« Les seules équipes contre qui on peut jouer en ce moment, ce sont Sorel dans le juvénile et Valleyfield dans le cadet », a fait savoir le coordonnateur du programme de football du Drakkar, Yan Genest, en se référant aux restrictions en vigueur. Il espère maintenant que ces équipes, qui s’alignaient dans la ligue de football à neuf du RSEQ Montérégie, pourront jouer des parties entre elles malgré le bouleversement de la saison.

Du côté des Patriotes, dont les équipes faisaient partie de la ligue de football à douze, ils n’étaient plus que trois programmes de football à pouvoir s’affronter, tant chez les cadets que chez les juvéniles. En milieu de semaine, les Patriotes prévoyaient toujours de disputer des matchs au cours de la fin de semaine face à ces adversaires qu’ils peuvent affronter.

Malgré la volonté de tous de poursuivre avec des matchs hors-concours, un dernier point d’interrogation demeurait toutefois sans réponse pour les équipes dont certains joueurs résident en zone rouge. Ces joueurs peuvent-ils jouer ou non selon les plus récentes directives? Une zone grise semblait persister à ce niveau. Le fait de les empêcher de jouer pourrait toutefois compromettre la suite de toutes les activités des Lauréats et des Patriotes, qui se trouvent dans cette situation.

image