11 juin 2015
Survivre aux compressions
Forum 2020 s’ajuste au quotidien
Par: Benoît Lapierre
La préfet de la MRC des Maskoutains, Francine Morin (au centre) et le maire de Saint-Hyacinthe, Claude Corbeil sont entourés ici des membres de l’équipe de Forum 2020 :  Claudia Mansilla, agente de développement en immigration, Ana Luisa Itturiaga, directrice générale, Geneviève Morin et Karen M’Bandaman, agentes de développement en immigration. Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©

La préfet de la MRC des Maskoutains, Francine Morin (au centre) et le maire de Saint-Hyacinthe, Claude Corbeil sont entourés ici des membres de l’équipe de Forum 2020 : Claudia Mansilla, agente de développement en immigration, Ana Luisa Itturiaga, directrice générale, Geneviève Morin et Karen M’Bandaman, agentes de développement en immigration. Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©

Durement touché par les dernières compressions gouvernementales, le consortium Forum 2020, créé par le milieu maskoutain en 2008 pour favoriser l’intégration d’immigrants dans la grande région, poursuit sa mission avec les moyens du bord.

« On travaille plus fort, on priorise nos ­actions. Mais ce qu’on veut surtout dire ­aujourd’hui, c’est que malgré les coupes, il y a des réalisations remarquables », a insisté la directrice générale de Forum 2020, Ana ­Luisa Iturriaga, en présentant le rapport ­annuel 2014 de son organisation.

Elle a signalé qu’au cours de la dernière année, grâce au travail de son équipe, 289 personnes de provenances diverses ont pu être « régionalisées ». Ces arrivants, 119 personnes accompagnées de 170 membres de leurs familles, ont trouvé un emploi dans la région et ont choisi de s’y installer. Ce résultat s’avère presque aussi bon que celui de 2013 – 327 personnes ­régionalisées -, alors que Forum 2020 pouvait encore compter sur un budget annuel de fonctionnement d’environ 340 000 $ et sur une équipe de sept employés permanents. Sur le plan des ressources, la situation a commencé à se dégrader en 2014, de sorte qu’en 2015, le budget de l’organisme ne s’élève plus qu’à environ 295 000 $, en ­incluant la contribution de nouveaux ­partenaires financiers du milieu de ­l’entreprise, Olymel (15 000 $) et Exceldor (1000 $). Quant à l’équipe de travail, elle ne compte plus que quatre personnes, incluant la directrice générale.

Forum 2020 a notamment souffert de la fermeture du CLD des Maskoutains, qui lui versait une contribution annuelle de 14 000 $, et de la disparition de la CRÉ ­Montérégie Est, qui assurait le financement de projets ponctuels. Ce sont là des effets ­directs de la nouvelle Loi 28 du gouvernement Couillard sur l’atteinte de l’équilibre budgétaire.

Malgré la précarité qui s’installe dans le ­financement gouvernemental, le maire de Saint-Hyacinthe, Claude Corbeil, affirme qu’il est essentiel que l’organisme puisse poursuivre sa mission. « Forum 2020 est là pour rester. C’est un partenaire important dans notre projet d’attirer ici une nouvelle population et des entreprises de qualité, et on veut que ça continue », a-t-il déclaré, ­rappelant que la Ville avait maintenu à 129 750 $ sa contribution à Forum 2020 pour l’année 2015.

Une grande partie du travail de Forum 2020 consiste à aller vendre la région maskoutaine à Montréal et la Rive-Sud, où sont concentrés beaucoup d’immigrants à leur arrivée, et de leur permettre d’effectuer une tournée du territoire d’accueil. C’est ainsi qu’en 2014, Forum 2020 a organisé 207 visites exploratoires de la région ­maskoutaine auxquelles ont participé 713 personnes. L’organisme a également tenu 95 séances de promotion dans la région métropolitaine et y a participé à cinq salons, rejoignant ainsi 2 968 personnes au total.

Mme Iturriaga a mentionné que Forum 2020 établissait aussi le contact avec les ­employeurs potentiels et que le consortium collaborait étroitement avec la Maison de la famille, laquelle s’occupe de l’accueil des immigrants en sol maskoutain.

Bon an mal an, environ 300 arrivants sont régionalisés par l’entremise de Forum 2020 et selon l’organisme, le taux de rétention est de l’ordre de 85 %.

image