10 juillet 2014
Fred Laverdure sort de l’ombre
Par: Le Courrier
Fred Laverdure a lancé son premier album <em>Un rock à l'ombre</em> le vendredi 27 juin.

Fred Laverdure a lancé son premier album Un rock à l'ombre le vendredi 27 juin.

Le Maskoutain Fredéric Laverdure a mis à terme un travail de longue haleine le vendredi 27 juin alors qu’il lançait son tout premier album Un rock à l’ombre. Grâce au coup de main de Christophe Marais des Studios 57, il offre au public un répertoire pop-rock francophone « à l’ombre de sa vie ».

publicité

Fred Laverdure se livre beaucoup à travers les 11 textes de l’album. Bien que cela lui ait paru difficile au départ par crainte de recevoir la critique des gens, il n’a pas été freiné dans son écriture et jusqu’à maintenant, la critique qu’il reçoit est positive.

« J’écris ce que je suis, ce que j’ai en dedans de moi, peu importe ce que ça va donner, avoue le Maskoutain en entrevue au COURRIER. Les gens aiment ça parce que mes textes sont empreints d’émotion. Je suis un gars très expressif et quand je me produis sur scène, je le fais avec intensité, comme ça les gens ressentent encore plus ce que je veux dire. »Le projet d’album a véritablement pris son envol en 2013, à la suite de la tragédie survenue à Lac-Mégantic. Il a écrit la chanson Aux gens du lac qu’il a ensuite diffusée sur YouTube. Sa vidéo a été vue plus de 7 000 fois, ce qui l’a poussé à travailler sur des textes qu’il avait écrits quelques années auparavant et à entrer en production pour son disque.« Je ne savais pas que je pouvais produire un album seul, mais quand je suis entré en contact avec Christophe Marais, il m’a assuré que c’était possible et qu’il allait m’aider. Il m’a été d’un grand secours et assurément je continuerai de travailler avec lui pour mes prochains projets. »

Inspirations et influences

« J’écris des chansons qui représentent ma vie, mes émotions et les sujets qui me touchent, explique le Maskoutain. J’ai une chanson qui parle de l’anxiété, du bon temps passé et de l’intimidation. J’en ai été moi-même victime quand j’étais jeune. J’ai écrit ce texte-là pour dénoncer ça. »

S’il est influencé par Okoumé, Noir Silence, Boom Desjardins et Kaïn, il l’aura sans doute été par son père qui a agi comme mentor pour lui depuis qu’il l’a initié à la musique à l’âge de 5 ans.L’album Un rock à l’ombre est disponible chez Fréquences Le Disquaire, au Marché du Disque des Galeries Saint-Hyacinthe et au Superclub Vidéotron du boul. Casavant Ouest. Pour suivre les nouvelles concernant ses prochains spectacles et la sortie de son premier vidéoclip, consultez le www.fredlaverdure.com

image