7 novembre 2013
Au Centre d'exposition EXPRESSION
Fréquenter Michel Lamothe
Par: Le Courrier

Exposition en deux volets, Michel Lamothe présente la deuxième partie de son travail rétrospectif intitulé Fréquenter le paysage du 9 novembre au 26 janvier à Expression, Centre d’exposition de Saint-Hyacinthe. Ces séries de photographies argentiques mettent en valeur l’importance du paysage dans le travail de l’artiste.

Publicité
Activer le son

Dans l’ensemble, ce sont près d’une centaine d’oeuvres qui sont présentées dans ce projet dévoilé en deux temps. L’autodidacte originaire de Shawinigan, en Mauricie, souhaite, d’une certaine manière, amener l’observateur à adopter une quelconque conscience sociale.

« Je sais qu’on ne peut pas changer le monde avec une photo, mais on peut faire réfléchir, ça, c’est indéniable, avance Michel Lamothe. Il y a un paysage dans tous les types de photographies. L’environnement est toujours important, même dans les portraits. J’apporte une sorte de confrontation entre mes oeuvres dans cette exposition. »Le photographe présente sa production en noir et blanc dont la plupart des images ont été prises à l’aide d’une caméra obscura, une caméra sans objectif. Cette technique au sténopé « demande à l’opérateur de composer l’image pratiquement à l’aveugle, puisque l’appareil ne comporte pas de viseur intégré. Cette pratique explique le fait qu’une photographie est toujours le résultat d’un second regard sur les choses », soumet Pierre Rannou, commissaire de l’exposition.D’ailleurs, Lamothe avoue ne pas aimer particulièrement la couleur. Selon lui, « le noir et blanc est beaucoup plus réaliste que la couleur. Je dois me forcer pour voir de la couleur quand je photographie quelque chose », admet-il. Fait surprenant, le premier volet de Fréquenter le paysage présenté du 2 novembre au 7 décembre au Centre d’exposition Plein Sud de Longueuil est en couleur, à la demande du commissaire seulement!Toutes ces images prises entre 1982 et 2006 mettent de l’avant son rapport avec la nature via des mains, des nuages, des autoportraits, mais aussi via deux courts métrages. Ces courtes vidéos démontrent l’essentiel de sa démarche artistique.Originaire de Shawinigan, Michel Lamothe a fait de la photographie sa passion depuis l’obtention de son baccalauréat en sciences (génie mécanique) à l’Université Laval. Ce sont ses débuts dans un club de photo qui l’ont mené à faire des études en cinéma à l’Université Concordia.« Mes études en sciences sont sans cesse sollicitées en photographie. Je crois que ce sont deux facteurs que l’on ne peut dissocier. La compréhension de la photographie passe aussi par la science. Nécessairement, je ne pourrai jamais remettre en doute mes études scientifiques », indique-t-il.Le vernissage de l’exposition Fréquenter le paysage se déroulera le 9 novembre à compter de 15 h, précédé d’une visite commentée à 14 h au Centre d’exposition EXPRESSION.

image