21 mai 2020
Fruit d’Or choisit Saint-Hyacinthe pour implanter ses activités de recherche et développement
Par: Le Courrier

De gauche à droite, André Barnabé, directeur général de Saint-Hyacinthe Technopole, Martin Le Moine, président de Fruit d’Or, Carl Blouin, directeur général de Fruit d’Or, Claude Corbeil, maire de Saint-Hyacinthe, Karine Guilbault, directrice du développement industriel de Saint-Hyacinthe Technopole, et Maryse Dumont, vice-présidente innovation, recherche et développement de Fruit d’Or. Photo Robert Gosselin

Le leader mondial de la transformation de canneberge biologique et second plus important joueur dans le bleuet sauvage biologique Fruit d’Or a choisi Saint-Hyacinthe pour implanter ses activités de recherche et développement.

Publicité
Activer le son

Cette grande entreprise québécoise opérera donc son nouveau Centre d’excellence en valorisation de petits fruits au cœur du parc technologique la Cité de la biotechnologie agroalimentaire. Le service de recherche et développement de Fruit d’Or a intégré ses nouvelles installations maskoutaines au début du mois de mars. Il regroupera des experts dans les domaines de la vente au détail, des ingrédients et des produits nutraceutiques et cosmétiques.

Ses activités seront aussi variées que le développement de nouveaux produits, l’élaboration et l’amélioration des procédés de production, et la participation à différents projets scientifiques et d’innovation avec les institutions de recherche et d’enseignement. Ainsi, six nouveaux emplois seront créés à Saint-Hyacinthe.

« Le choix d’installer nos activités de R&D à Saint-Hyacinthe s’est fait tout naturellement. Notre entreprise collabore déjà ici avec Cintech agroalimentaire et le Centre de recherche et développement d’Agriculture et Agroalimentaire Canada. Cela nous a permis de constater qu’il n’y a nulle part ailleurs où trouver un écosystème aussi complet lié à l’innovation et au support aux entreprises dans la filière agroalimentaire », a mentionné le président de Fruit d’Or, Martin Le Moine.

Ce nouveau centre d’excellence prendra place dans le pavillon Victor-Théodule-Daubigny, un édifice propriété de Saint-Hyacinthe Technopole voué à accueillir des entreprises innovantes de la filière agroalimentaire. « Nous sommes très heureux d’accueillir une entreprise comme Fruit d’Or. Depuis plusieurs années déjà, Saint-Hyacinthe a fait le choix de miser sur l’innovation comme facteur de succès et de développement économique. L’enthousiasme avec lequel les dirigeants de cette entreprise ont implanté leurs activités sur notre territoire démontre que nous avons réussi ce pari. Je suis convaincu que l’arrivée de cette société dynamique contribuera au rayonnement de la Technopole et à sa réputation de grand pôle de l’innovation agroalimentaire », a ajouté le directeur général de Saint-Hyacinthe Technopole, André Barnabé.

Rappelons que Fruit d’Or transforme et valorise les petits fruits québécois tels que la canneberge et le bleuet sauvage. Fondée en 2000 et basée à Villeroy, l’entreprise emploie quelque 300 personnes. Sa vaste gamme de produits est destinée à la transformation alimentaire, au marché des nutraceutiques et aux consommateurs. Elle exporte ses produits dans une cinquantaine de pays.

image