25 juillet 2019
Hockey
Gabriel Chicoine fait sa marque dans la NCAA
Par: Maxime Prévost Durand

Après avoir porté les couleurs des Gaulois de Saint-Hyacinthe dans la ligue midget AAA, puis avoir joué quatre saison dans la ligue junior AAA, Gabriel Chicoine a fait le saut dans la NCAA avec les Cadets de Norwich University.

Gabriel Chicoine ne s’était jamais douté qu’il jouerait au hockey dans la NCAA un jour. Approché par les Cadets de Norwich University il y a un peu plus d’un an, le natif de Saint-Dominique a décidé de tenter le coup du côté américain, où il a fait sa marque dès sa première saison.

publicité

Le défenseur de 22 ans s’est hissé parmi les meilleurs pointeurs de son équipe, récoltant 22 points en 31 matchs, dont 6 buts, tout en maintenant un différentiel de +4. Ses performances lui ont valu plusieurs honneurs individuels, dont le titre de recrue de l’année et une place au sein de l’équipe d’étoiles des recrues de la ligue.

« Ça a été au-delà de mes attentes, confie Chicoine, rencontré par LE COURRIER récemment. Je ne savais pas trop dans quoi je m’embarquais, je ne connaissais pas vraiment la ligue ni les joueurs de mon équipe et ceux qu’on affrontait. Les gars sont plus vieux et plus forts physiquement que dans le junior. C’était une grande différence par rapport à ce que je connaissais. Mais j’ai eu beaucoup de temps de glace et j’ai réussi à avoir beaucoup de points. J’ai eu tout ce que j’aurais pu désirer et même plus. »

Même s’il était un freshmen (joueur de première année), le Dominiquois a réussi à faire sa place rapidement au sein de l’équipe. Non seulement il a fait partie de l’alignement tout au long de la saison, il a également été un joueur de confiance tant sur l’avantage numérique qu’en désavantage numérique.

Les Cadets ont connu énormément de succès, enchaînant une vingtaine de victoires consécutives après la pause des Fêtes. Cela les a conduits jusqu’à la finale nationale de la division 3, une rencontre qu’ils ont malheureusement perdue.

Tracer sa voie

D’aussi loin qu’il se souvienne, Gabriel Chicoine a toujours joué au hockey. Un parcours dans le hockey mineur, tout ce qu’il y a de plus normal, mais qui l’a conduit rapidement dans les rangs élites. Atome BB, pee-wee AA, bantam AA, puis midget espoir, il a gravi les échelons un à un.

Il a ensuite défendu les couleurs des Gaulois de Saint-Hyacinthe dans les rangs midget AAA, un rêve de jeunesse. « Quand j’étais midget espoir, je ne m’attendais pas à jouer dans le midget AAA l’année suivante. Mais je me suis présenté au camp et j’ai tout donné. Je voulais vraiment jouer avec les Gaulois. Depuis que j’étais petit que j’allais voir les parties! »

Au terme de cette saison avec les Gaulois, il n’a toutefois pas été repêché dans la LHJMQ. « C’est sûr que c’était une déception, mais deux semaines plus tard, j’avais une invitation de l’Armada [de Blainville-Boisbriand]. Ça n’avait pas très bien été au camp par contre. Des fois, ça ne va tout simplement pas comme tu veux… »

Pour les quatre saisons suivantes, il a évolué dans la ligue junior AAA, d’abord avec les Lauréats du Cégep de Saint-Hyacinthe, pendant une saison avant que l’équipe ne soit dissoute, ensuite avec les Inouk de Granby, avec qui il a atteint la finale du circuit en 2015-16, en plus d’être le capitaine lors de la saison 2017-18.

Avec les Inouk, il a pu jouer avec ses frères cadets Anthony (2 saisons) et Alexis (1 saison). « C’était vraiment spécial. C’était la première fois qu’on jouait les trois dans la même équipe. C’était super! »

Arrivé à la croisée des chemins à l’âge de 20 ans, Gabriel reçut cette opportunité de se joindre aux Cadets, une occasion qu’il a saisie à deux mains et qui lui permet de continuer de tracer sa voie.

« Après ma dernière saison junior, je voulais continuer à jouer au hockey, mais il n’y avait pas beaucoup d’opportunités qui s’offraient à moi, se souvient le défenseur. J’avais été approché par Norwich durant la saison et, en allant visiter leurs installations, ça a été un vrai coup de cœur. »

Pourtant, rien ne prédestinait le Dominiquois à une carrière universitaire du côté américain. « Le junior AAA n’est pas vraiment une ligue reconnue pour se faire approcher par des équipes de la NCAA », convient-il. Mais le destin en a décidé autrement.

Un autre joueur des Inouk, qui avait déjà évolué aux États-Unis, intéressait Norwich. L’équipe avait envoyé des recruteurs à un match des Inouk pour le voir à l’œuvre et c’est là que Chicoine a été remarqué. « Ça a vraiment été un adon », lance-t-il.

Son coéquipier Maxime Borduas, avec qui il a joué durant ses trois saisons à Granby, est lui aussi tombé dans l’œil des Cadets, si bien qu’ils ont fait le saut avec la formation du Vermont ensemble. « On a décidé d’y aller à fond et on ne le regrette pas. Ça a vraiment aidé qu’on soit deux pour l’adaptation là-bas », mentionne Chicoine.

Ayant entamé des études en génie mécanique à Norwich University, Gabriel Chicoine compte bien poursuivre sa carrière avec les Cadets jusqu’à la fin de sa formation. En vue de la prochaine saison, l’équipe restera quant à elle sensiblement la même, souligne-t-il, ce qui lui permettra d’aspirer aux grands honneurs. « On a été si près du but cette saison… », conclut-il.

image