27 septembre 2012
Hockey midget AAA
Gaulois : une fin de semaine en deux temps
Par: Maxime Desroches
Nicolas Leblond a ajouté trois buts à sa fiche lors des confrontations de samedi et dimanche, contre les Albatros et les Commandeurs.

Nicolas Leblond a ajouté trois buts à sa fiche lors des confrontations de samedi et dimanche, contre les Albatros et les Commandeurs.

Le capitaine des Gaulois du Collège Antoine-Girouard Anthony Beauregard a tranché lors d’une séance de tirs de barrage et donné une victoire de 6-5 à sa troupe aux dépens des Commandeurs de Lévis, dimanche, à l’Aréna Lévis. Les Maskoutains complétaient ainsi leur fin de semaine d’activités sur les patinoires adverses avec un rendement d’un gain et un revers, ayant été défaits par le Collège Notre-Dame la veille.

publicité

Samedi, alors qu’il détenait une avance de 1-0 en fin de première période, le CAG a graduellement cédé le contrôle de la rencontre aux Albatros du Collège Notre-Dame, qui en ont profité pour inscrire quatre buts consécutifs. Ces derniers se sont dirigés vers une victoire aisée de 5-2 devant leurs partisans.

Jeffrey Truchon-Viel et Nicolas Leblond, tous deux auteurs de leur deuxième but de la campagne, ont été les seuls patineurs des Gaulois à toucher la cible. Appelé à commenter la performance de son club, l’entraîneur-chef Martin Cadorette a admis que son équipe semble par moments mal outillée pour bien gérer l’adversité.« Je n’ai pas aimé notre réaction lorsque les choses se sont mises à moins bien aller. Il y a eu un effet de découragement et d’abandon général que je ne souhaite pas revoir. Avec une telle attitude, autant dire que la partie est perdue d’avance. C’est une facette du jeu qu’il faut sans cesse travailler avec des joueurs de ce groupe d’âge », précise-t-il.Le cinquième but des Albatros, marqué en début de troisième période, a signifié la fin pour le gardien partant des Gaulois, Sébastien Dupré, qui a dû laisser sa place à son coéquipier Francis Lavallée.« On croyait pourtant avoir repris un peu le tempo après le but de Leblond, qui nous replaçait dans le match à 4-2 », déplore l’instructeur Cadorette.

Une réaction plus encourageante

Si les Gaulois se sont affaissés en début de deuxième engagement, samedi, ils ont réagi bien différemment le lendemain, à Lévis, alors qu’ils ont effacé un déficit de deux buts pour finalement l’emporter 6-5, en fusillade.

L’attaquant Christopher Smith a donné le coup d’envoi dès la septième minute avec son premier filet de la saison. Les Commandeurs ont ensuite marqué afin de retraiter au vestiaire avec un score égal de 1-1.Le capitaine des Gaulois, Anthony Beauregard a redonné les devants aux Maskoutains à 16:39 de la période médiane, mais les réjouissances furent de courte durée. Les Commandeurs ont tiré profit d’un relâchement du CAG et d’une double supériorité numérique pour trouver le fond du filet à trois reprises en seulement 1:50 de jeu.« La veille, un scénario semblable nous avait scié les jambes. J’étais heureux de voir que cette fois, les joueurs ont décidé de se retrousser les manches », note Martin Cadorette.La réplique des visiteurs est venue des bâtons de Nicolas Leblond (deux fois) et Anthony Beauvilier. Ce dernier portait la marque à 5-4 en faveur des Gaulois.Un but des Commandeurs sur l’unité d’avantage numérique a renvoyé tout le monde à la case départ, de sorte qu’une séance de tirs de barrage a été nécessaire pour mettre fin à l’impasse.Personne n’avait marqué de part et d’autre avant qu’Anthony Beauregard, troisième tireur des Gaulois, vienne clore le débat. En plus de ses trois arrêts en fusillade, Francis Lavallée a bloqué 37 des 42 tirs des Commandeurs en temps réglementaire.Les étudiants du CAG sont conviés au match des Gaulois contre les Riverains du Collège Charles-Lemoyne, demain, au Stade L.-P.-Gaucher. Cette joute débutera exceptionnellement à 13 h.

image