9 mai 2013
Participante au concours En route vers mon premier gala Juste pour rire
Geneviève Fortier fait son coming out
Par: Le Courrier
Geneviève Fortier sera parmi les cinq participants qui s'affronteront dans le cadre du concours <em>En route vers mon premier gala Juste pour rire</em>, samedi, sur les ondes de Matv, à 22 h.

Geneviève Fortier sera parmi les cinq participants qui s'affronteront dans le cadre du concours En route vers mon premier gala Juste pour rire, samedi, sur les ondes de Matv, à 22 h.

Cela prend du courage pour se lancer en humour et surtout à l’âge de 36 ans. Professeure de français dans une école secondaire de Montréal, Geneviève Fortier a pris du temps à apprivoiser l’humoriste en elle. Inscrite au concours En route vers mon premier gala Juste pour rire, la Maskoutaine de souche révèlera ses couleurs alors qu’elle participera aux quarts de finale, samedi, sur les ondes de Matv, à 22 h.

Publicité
Activer le son

Geneviève Fortier a longtemps cru qu’elle se destinait pour le théâtre. Diplômée en Exploration théâtrale au Cégep de Saint-Hyacinthe et cofondatrice de la Ligue d’improvisation du Cégep (L.I.C.S.H.), elle se faisait souvent suggérer en audition de se lancer en humour. Bien que son choix se soit arrêté sur l’enseignement, elle n’a pu refouler son penchant pour l’humour bien longtemps.

« C’est à 25 ans que l’appel de l’humour a commencé à se faire sentir, raconte Geneviève Fortin. Et comme j’ai une vie plutôt rocambolesque, on dit souvent de mes péripéties qu’il n’y a qu’à moi que cela arrive. Soutenue par mon entourage, je me suis lancée et j’ai fait ma première prestation en 2011 pendant une soirée d’humour organisée par Martin Turgeon. »Même si elle n’a qu’une vingtaine de spectacles à son actif, elle a décidé de tenter sa chance au concours En route vers mon premier gala Juste pour rire. Sur 130 humoristes inscrits à l’émission, elle s’est classée parmi les 30 finalistes. « Être choisie est déjà immense selon moi! Sur plus d’une centaine de participants, certains ont fait l’École de l’humour et n’ont pas été sélectionnés. Quand tu es pris à l’émission, je pense que cela signifie que ton univers humoristique peut apporter quelque chose de nouveau », relate Mme Fortier.

Drôle comme un homme

Parmi les finalistes qui participeront aux quarts de finale, six d’entre eux sont des filles. Ce qui est beaucoup comparativement aux années antérieures. L’an passé, deux seulement avaient été retenues.

C’est bien connu d’ailleurs, l’humour est un domaine où les hommes excellent. Mais le vent tourne peu à peu, croit la Maskoutaine. « C’est vrai que c’est plus difficile pour les filles de se lancer en humour, dit-elle. Peut-être est-ce à cause de notre sensibilité? Il s’agit d’un milieu on l’on doit jouer du coude et ne pas se laisser atteindre par les commentaires négatifs. Mais de plus en plus, on voit des femmes prendre leur place. » Mais cela ne constitue pas une crainte pour la recrue, contrairement au temps qui file. « Ce qui est plus difficile pour moi est de sentir l’urgence parce que je n’ai pas autant d’années devant moi qu’un jeune qui sort de l’école. Beaucoup de personnes ne sont pas d’accord avec moi et l’on me cite souvent le cas de Lise Dion en exemple. »Célibataire, impatiente et trop souvent non conforme face au reste du monde, Geneviève Fortier n’a pas de difficulté à pratiquer l’autodérision dans ses textes. Ce qui lui a d’ailleurs valu de bons commentaires des juges et du public. Son défi maintenant est de susciter autant l’intérêt des agents. Pour suivre les activités de Geneviève Fortin, on peut visiter sa page Facebook.

image