15 octobre 2020
GMC Acadia AT4 2020 : multisegment à l’américaine
Par: Marc Bouchard

Photo GM Canada

Les pontes de chez General Motors vous diront qu’ils l’ont raccourci, et ils auront raison. Mais le GMC Acadia 2020 a beau avoir une plateforme légèrement plus courte que son pendant chez Chevrolet, le Traverse, il n’en demeure pas moins un imposant véhicule. Mais ne soyez pas intimidé : malgré ses dimensions surprenantes, le AT4 a quelque chose de plus délicat que ses cousins de la famille.

Publicité
Activer le son

Physiquement, le GMC Acadia, AT4 ou pas, est gros. Dans certaines déclinaisons, on peut opter pour une troisième rangée de sièges, ce qui donne une bonne idée de la dimension de la chose. Il partage d’ailleurs sa plateforme avec le Cadillac XT6.

La bonne nouvelle, c’est qu’on ne ressent pas cette dimension quand on est au volant de l’Acadia. Le véhicule est étonnement facile à conduire et se laisse mener avec une surprenante aisance, compte tenu de ses dimensions. Ajoutez à cela une finition quasi sans reproche et vous aurez un multisegment américain imposant, mais offrant assez de qualités pour justifier d’être bien considéré.

AT4, c’est quoi?

La version AT4 est essentiellement un ensemble esthétique que l’on retrouve sur la quasi-totalité de la gamme GMC. Dans ce cas précis, on parle surtout d’une calandre noircie, de portions sombres à l’arrière ainsi que de roues et de pneus plus imposants.

Oubliez les changements mécaniques ou les capacités vraiment accrues. Oui, le Acadia AT4 est servi avec un rouage intégral de série et avec un sélecteur de mode de conduite contrôlé par une molette au centre de la console, mais toutes les versions y ont accès. Ce n’est donc pas une exclusivité.

Ce qui diffère, en revanche, c’est la présence d’une seule motorisation sous le capot, alors que les autres versions disposent d’autres choix. Ici, on parle d’un moteur V6 3,6 litres de 310 chevaux que l’on connaît bien et qui, jumelé à une transmission automatique 9 vitesses, joue son rôle sans hésitation.

Il n’est peut-être pas le plus sportif, ou le plus économique, mais il faut bien avouer que ce moteur a fait ses preuves tant en matière de fiabilité que de polyvalence. Il joue donc son rôle sans surprise et sans difficulté. Et pour ceux que la chose intéresse, sachez que la combinaison moteur-transmission permet un remorquage de 4000 livres environ, ce qui n’est pas si mal.

Le véhicule dispose aussi d’un mode hors route, mais ne vous aventurez pas trop loin quand même. Il vous conduira sans peine au chalet, mais ne sera pas celui qui vous mènera par-delà bois et forêts vers la grande aventure. Il est nettement trop civilisé pour cela!

Vie à bord

C’est dans l’habitacle que le GMC Acadia donne son meilleur effort. La finition y est correcte, comme GMC sait le faire, et l’ergonomie d’une simplicité sans équivoque. Même le système multimédia ne donne pas de maux de tête à quiconque n’aime pas la technologie. Il est simple, comme GM le propose toujours, et complet, offrant bien entendu la connectivité avec le téléphone intelligent.

Et une option que j’utilise sans vergogne chaque fois que l’on me prête un véhicule, celui de l’accès wifi. Il est vrai que cette dernière nécessite un abonnement, mais elle me fait sentir moins coupable d’écouter mes baladodiffusions en ligne sans handicaper ma facture de données cellulaires!

Le meilleur point du GMC Acadia cependant, c’est le confort de ses sièges. Ils sont moelleux à souhait et totalement enveloppants, malgré mes dimensions horizontales un peu plus imposantes. Et j’avoue bien aimer le système de GM qui utilise la vibration dans le siège pour signaler la présence d’un véhicule croisant votre route depuis l’arrière.

Simplement expliqué, lorsque vous embrayez de reculons, la caméra de recul se met en marche. Si elle distingue un véhicule venant de votre droite qui croisera votre route, votre siège se mettra à vibrer à droite. Si le véhicule provient de la gauche, le siège vibre à gauche. Impossible de ne pas le ressentir!

Autre avantage de ce GMC Acadia, l’espace de chargement plus qu’abondant. Il dispose, en fait, de plus de place que la plupart de ses rivaux de la catégorie. Ajoutez à cela un roulement relativement doux, et une cabine fortement insonorisée, et vous aurez un véhicule qui remplit sa mission presque sans compromis.

Il n’est peut-être pas le plus sexy ni le plus économique, mais le grand multisegment GMC Acadia mérite bien qu’on s’y attarde un peu pour en découvrir les qualités.

image