16 mai 2013
Boxe
Grandir dans la défaite
Par: Maxime Prévost Durand
L'entraîneur-chef du Club de boxe de Saint-Hyacinthe, Marc Seyer, le boxeur Alex Hamel et l'entraîneur adjoint, Alain St-Amand.

L'entraîneur-chef du Club de boxe de Saint-Hyacinthe, Marc Seyer, le boxeur Alex Hamel et l'entraîneur adjoint, Alain St-Amand.

Le boxeur Alex Hamel a fait tout ce qu’il pouvait. Il a été l’agresseur et a pris le contrôle du centre du ring. La seule chose qu’il n’ait pas faite, c’est envoyer Chris Norrad au tapis dans leur combat de huit rounds pour le titre de champion de l’Est du Canada, présenté à Shédiac au Nouveau-Brunswick, samedi. Et pourtant, les juges ont déclaré Norrad vainqueur par décision unanime.

Publicité
Activer le son

Les juges ont remis des pointages de 79-75, 79-75 et 78-77 en faveur du boxeur local, Chris Norrad. Un résultat que le pugiliste originaire de Saint-Pie a de la difficulté à digérer. « Encore aujourd’hui, c’est une défaite dure à avaler. Si je m’étais fait knocké ou que j’étais arrivé mal préparé, ça passerait peut-être mieux, mais là j’étais au meilleur de ma forme », affirme Hamel, à son retour au Québec.

Le moment était grand pour lui alors qu’il avait la chance de se battre pour ce titre à son quatrième combat seulement chez les professionnels. Le défi était d’autant plus grand puisque son adversaire était invaincu en onze combats. Alex Hamel avait passé le K.O. a chacun des trois adversaires qu’il avait affrontés avant ce duel.Il s’agissait du même coup de son premier affrontement prévu pour huit rounds. « Je n’ai jamais été en si bonne forme physique, je me suis entraîné intensément au cours du dernier mois. J’étais bien sur le ring, très calme et en contrôle, j’en étais presque surpris », continue le pugiliste de 30 ans.

Le chat et la souris

« Tu vois, il longe les câbles, c’est moi qui suis l’agresseur, lui il ne fait que se défendre », commente Hamel en montrant au COURRIER la vidéo du combat livré au Nouveau-Brunswick. Le Québécois a eu le contrôle une bonne partie des huit rounds, s’imposant au centre du ring comme étant l’agresseur. Norrad arrivait toutefois, même dans les câbles, à lui donner quelques bons coups et se détacher par la suite, bougeant énormément sur le ring. Cette prestation a été suffisante pour convaincre les juges.

« Il n’y a rien que j’aurais pu mieux faire, excepté le mettre K.O., mais je n’y suis pas arrivé. Il bougeait tellement qu’il devenait difficile de l’atteindre fortement avec un bon transfert de poids. J’ai donné le meilleur de moi. Ce n’est pas le premier combat que je perds, j’en ai perdus chez les amateurs, certains revers plus difficiles à digérer. C’est au travers des épreuves que l’on grandit », philosophe-t-il.Alex Hamel pourrait bien être de retour sur le ring très bientôt dans le cadre d’un Gala Pro-Am organisé à Saint-Hyacinthe, prévu le 1 er juin au Stade C.-A.-Gauvin. Le pugiliste du Club de boxe de Saint-Hyacinthe fait partie de la carte de combats professionnels à l’horaire.

image