15 février 2018
Le milieu agricole en deuil
Hermel Giard s’éteint à 82 ans
Par: Jean-Luc Lorry
Hermel Giard s’éteint à 82 ans

Hermel Giard s’éteint à 82 ans

Hermel Giard aimait profondément la terre comme en témoigne cette photo en compagnie de ses fils Simon et Bruno.

Hermel Giard aimait profondément la terre comme en témoigne cette photo en compagnie de ses fils Simon et Bruno.

L’agriculture québécoise vient de perdre l’un ses plus dignes représentants. Hermel Giard est décédé subitement à Saint-Simon le vendredi 9 février. Il était âgé de 82 ans.

publicité

« Mon père s’est endormi paisiblement d’un sommeil éternel. Il était assis au bureau de la ferme familiale en lisant un journal agricole. Il était toujours curieux des nouvelles de son milieu », relate son fils Vincent, en entrevue au COURRIER.
« Même s’il était conscient du temps qui passe, notre père ne manifestait aucun signe inquiétant. Le matin de sa mort, il faisait encore sa tournée dans l’étable », complète son frère Simon, abasourdi par ce départ soudain.
Hermel Giard laisse dans le deuil son épouse, Huguette Perrault, ses cinq enfants, ses sept petits-enfants et son arrière-petite-fille.
La passion de l’agriculture se transmet chez les Giard depuis l’arrivée de leur ancêtre venu de France en 1658.
« Hermel représentait la 10e génération de la famille à pratiquer l’agriculture. Simon et Bruno en sont la 11e génération, puis Valérie et Samuel, les enfants de Simon, en seront la 12e », précise avec fierté, Vincent Giard, qui occupe le poste de vice-président aux opérations à Financement agricole Canada.
Simon et Bruno Giard tiennent aujourd’hui les rênes de la ferme familiale à Saint-Simon. Cette exploitation agricole compte 260 vaches de race Holstein pure sang et dispose de 500 hectares de terre dédiés à la grande culture.
Un autre fils d’Hermel Giard, Éloi, a préféré la voie religieuse à celle de l’agriculture. Celui-ci officie comme prêtre dans les municipalités de Marieville, Rougemont, Sainte-Angèle-de-Monnoir et Richelieu.
« Mon père est un homme qui aimait passionnément sa famille. Il a toujours manifesté son admiration pour son épouse », nous témoigne Éloi Giard qui prononcera l’homélie lors de la cérémonie funéraire.
Quant à l’unique fille du couple, Ève, elle occupe le poste prestigieux de chef de cabinet au bureau de Michael Sabia, président et chef de la direction de la Caisse de dépôt et placement du Québec.
Fondation Martin Giard
Alors qu’il étudiait la théologie au Cégep de Saint-Hyacinthe, le cinquième fils d’Hermel Giard, Martin, est décédé accidentellement en 1980 à l’âge de 20 ans.
« Lors de la mort de notre frère Martin, nous avons vu à quel point notre père aimait ses enfants. Cette perte a été la grande tragédie de sa vie », souligne Vincent Giard.
La disparition de Martin Giard a engendré la création d’une fondation à son nom dont les fonds amassés chaque année permettent de soutenir financièrement le Service d’animation à la vie spirituelle et à l’engagement communautaire du Cégep.
Simon et Vincent Giard garderont en mémoire l’image d’un homme profondément attaché à la terre.
« Mon père s’émerveillait des choses simples de la vie comme celle de l’odeur du foin fraîchement coupé. Il faut se souvenir qu’il a semé durant 66 printemps », illustre Vincent Giard.
Un homme impliqué
Hermel Giard était une figure connue de la communauté maskoutaine de par ses multiples implications.
« En plus d’être passionné par l’agriculture, mon père avait le sens de l’engagement en s’impliquant socialement », souligne Simon Giard.
Celui-ci à repris le flambeau du paternel en devenant à son tour maire de Saint-Simon lors des élections de novembre. « La pomme ne tombe jamais loin de l’arbre. »
Hermel Giard a occupé le fauteuil de maire de 1979 à 1993. Parmi ses principaux faits d’armes, il dota la municipalité d’un réseau d’égout sanitaire relié à un système de traitement des eaux, contribuant ainsi à réduire la pollution de la rivière Yamaska.
Dans les années 70, M. Giard présida la caisse populaire locale ainsi que le comité d’école de sa paroisse.
Hermel Giard sera exposé en chapelle ardente le vendredi 23 février de 13 h 30 à 17 h et de 19 h à 22 h au Pavillon La Coop situé sur le site de l’Exposition agricole de Saint-Hyacinthe ainsi que le lendemain, jour des funérailles, à partir de 9 h.
Les funérailles seront célébrées le samedi 24 février à 11 h à l’église de Saint-Simon. La cérémonie religieuse sera dirigée par l’évêque du diocèse de Saint-Hyacinthe, Mgr Christian Rodembourg.

image