12 juin 2020
Hôtel-Dieu : des militaires en renfort dès samedi
Par: Maxime Prévost Durand

Au lendemain d’une rencontre avec les Forces armées canadiennes au Centre d’hébergement de l’Hôtel-Dieu-de-Saint-Hyacinthe, le CISSS de la Montérégie-Est a confirmé que des militaires viendront prêter main-forte aux employés du CHSLD dès le 13 juin. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Des militaires viendront finalement en renfort aux employés du Centre d’hébergement de l’Hôtel-Dieu-de-Saint-Hyacinthe dès samedi, a fait savoir le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de la Montérégie-Est, vendredi après-midi, par voie de communiqué.

Publicité
Activer le son

La nouvelle tombe au lendemain d’une rencontre tenue au CHSLD de la rue Dessaulles avec les Forces armées et des gestionnaires du CISSS de la Montérégie-Est.

« […] Dans le contexte exceptionnel de la pandémie de la COVID-19, des membres des Forces armées canadiennes seront déployés, dès le 13 juin, au Centre d’hébergement de l’Hôtel-Dieu-de-Saint-Hyacinthe pour prêter main-forte au personnel du CISSS », peut-on lire dans la missive.

On y indique que plus d’une douzaine de militaires seront déployés sur place, et ce, au moins pour les deux prochaines semaines. Ils y seront principalement pour accomplir des tâches d’infirmier, de préposé aux bénéficiaires et d’aide de service sur les quarts de travail de soir et de nuit sur différentes unités.

Une rencontre avec les Forces armées canadiennes s’était tenue hier, jeudi 11 juin, pour évaluer la situation qui affecte l’Hôtel-Dieu, avait appris LE COURRIER. L’information avait été confirmée par le conseiller aux relations médias du CISSS de la Montérégie-Est, Hugo Bourgoin, vendredi matin. Il indiquait à ce moment qu’il s’agissait d’une « rencontre exploratoire pour voir si une aide était nécessaire ». Quelques heures plus tard, l’aide a été confirmée.

C’est le CISSS de la Montérégie-Est qui avait convoqué cette rencontre, mais la décision de déployer des militaires ou non revenait aux Forces armées canadiennes, à la lumière de ce qu’ils ont pu constater sur le terrain jeudi, avait soutenu M. Bourgoin.

En début de semaine, un peu plus d’une cinquantaine d’employés de l’Hôtel-Dieu avaient été retirés de leur milieu de travail après avoir contracté la COVID-19, une augmentation d’une quinzaine de cas positifs en deux semaines. Du personnel d’autres installations avait déjà dû être appelé en renfort dans les dernières semaines pour pallier ces absences.

« Soucieux d’offrir des soins et services sécuritaires et de qualité à ses résidents, le CISSS de la Montérégie-Est a décidé de faire appel aux Forces armées canadiennes dans le contexte où le manque de ressources se fait sentir à cette période de l’année et où la reprise des activités dans les autres secteurs de l’organisation s’organise. Les militaires travailleront donc de concert avec les équipes déjà en place pour poursuivre l’offre de soins aux résidents », conclut le communiqué.

image