25 avril 2013
La Survivance célèbre ses 75 ans
Humania Assurance prend la relève
Par: Le Courrier

Arrivée à sa 75 e année d’existence comme compagnie mutuelle d’assurance, La Survivance, une entreprise solidement implantée à Saint-Hyacinthe, a décidé de marquer cet anniversaire d’un coup de maître.

publicité

Souhaitant refaçonner son image au goût du jour, elle a abandonné son nom d’origine pour en prendre un nouveau : dorénavant, c’est l’appellation « Humania Assurance » qui l’identifiera surtout. La grande nouvelle a été annoncée aux 350 invités à la soirée d’anniversaire qui s’est déroulée à l’hôtel Mortagne, de Boucherville, en raison du conflit de travail à l’Hôtel des Seigneurs.

« Très peu d’employés savaient, et ceux qui étaient au courant du projet ont bien gardé le secret. Ça a causé une grande surprise, mais tout le monde s’est rallié au nouveau nom. Les gens nous disent : vous étiez rendus là, c’est une bonne décision », raconte Richard Gagnon.À leur arrivée au siège social le lendemain de l’annonce, les employés ont découvert un milieu de travail quelque peu transformé. Partout, sur les murs des étages, sur la papeterie, sur les cartes professionnelles même, l’inscription Humania Assurance, avec ses tons de violet et de gris, avait déjà remplacé l’ancienne, datant de 1938. Il n’y a que sur l’édifice lui-même, au 1555, Girouard Ouest, que la raison sociale La Survivance est restée affichée. L’entreprise étudie actuellement la possibilité de conserver l’inscription, en ajoutant tout près le nouveau sigle Humania.Dans les faits, le nom La Survivance va… survivre et demeurer en usage dans le groupe financier. La mutuelle, qui est propriétaire à 100 % de la compagnie Humania Assurance et qui regroupe ses 100 000 assurés – les mutualistes -, portera le nom de « La Survivance, mutuelle de gestion ».Rappelons que le printemps dernier, La Survivance a demandé et obtenu l’adoption d’une loi privée par l’Assemblée nationale – le projet de loi 212 – qui lui a permis de créer une nouvelle structure, une compagnie d’assurance à capital-actions qui serait placée sous le contrôle de la mutuelle. Cette entité devait porter le nom de « La Survivance, compagnie d’assurance », vocable qui aurait remplacé « La Survivance, compagnie mutuelle d’assurance vie ».« Comme il fallait retoucher le nom de toute manière, on s’est dit : pourquoi ne pas trouver quelque chose de nouveau qui refléterait mieux ce que l’entreprise est devenue? La Survivance, ça réfère à une autre époque. Mais en gardant ce nom pour la mutuelle, on concilie le passé et l’avenir », explique le président d’Humania.C’est à la firme Cartier Communication, de Montréal, que la direction de La Survivance avait confié la mission de lui soumettre des suggestions. « On nous a présenté cinq propositions, et c’est Humania qui est rapidement ressortie. » Outre le nom lui-même, le logo illustre trois petits personnages se tenant les bras entrecroisés, en signe de solidarité.

Grosse année

Toute cette restructuration fait partie des nombreuses péripéties qui ont marqué la 75 e année financière de La Survivance, qui représente 4,5 milliards $ d’assurance en vigueur. La compagnie a notamment conclu une entente avec le Fonds de Solidarité de la FTQ, lequel a consenti à effectuer un placement de 10 millions $ dans la compagnie d’assurance, laquelle vient de franchir le cap des 100 millions $ de revenus. Elle a bouclé l’exercice 2012 avec des revenus bruts de 108 millions $ et un bénéfice net de 3,4 millions $, ce qui est toutefois légèrement inférieur à celui de 2011 (3,6 millions $). Cette baisse, explique M. Gagnon, est due à une augmentation des réserves de la compagnie pour pallier des taux d’intérêt très bas.La Survivance a également conclu une importante transaction qui lui a permis d’acquérir le portefeuille de Transamerica Vie Canada, soit plus de 3000 contrats d’assurance invalidité individuelle représentant un volume de prime de l’ordre de 3,5 millions $ par an.« L’assemblée annuelle clôturait une bonne année. Honnêtement, nous avons le vent dans les voiles. Nous allons maintenant tenter d’être plus présents à l’extérieur du Québec; c’est notre prochaine étape. Sur le marché hors Québec, de plus en plus, l’ancien nom nous compliquait les choses. Chez les anglophones, La Survivance, c’était L.S. Insurance. Maintenant, ce sera partout Humania », a conclu Richard Gagnon.

image