17 septembre 2015
Développement résidentiel
Inauguration de la Maison d’Élisabeth
Par: Jean-Luc Lorry
La symbolique coupe du ruban a conclu l’inauguration de la Maison d’Élisabeth. Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©

La symbolique coupe du ruban a conclu l’inauguration de la Maison d’Élisabeth. Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©

L’ancienne résidence de la communauté des Soeurs de Saint-Joseph qui a été transformée en un complexe résidentiel locatif de cinq étages vient d’être inaugurée.

publicité

En juillet 2014, le Groupe Robin s’était porté acquéreur de l’imposante bâtisse en versant la somme de 4,2 M$ à la congrégation religieuse. Ce montant égalait ­l’évaluation municipale de la propriété.

L’héritage architectural des lieux a été méticuleusement conservé durant les travaux.

« Il y a deux ans, le Groupe Robin et ses partenaires avaient visité la résidence. Nous avions constaté que les appartements étaient de qualité et disposaient d’une grande fenestration », a mentionné Robert Robin, président du Groupe ­Robin.

L’an dernier, le Groupe Robin a ­demandé des permis de construction pour des travaux représentant 2,6 M$.

« Notre défi était de préserver le ­patrimoine architectural dans sa totalité. Il n’était pas question de démolir des sections de la bâtisse », a indiqué ­Jonathan Robin, vice-président du Groupe Robin.

L’édifice situé au 805 de la rue Raymond prend le nom de Maison d’Élisabeth en référence à Élisabeth Bergeron, ­fondatrice des Soeurs de Saint-Joseph. Cet immeuble de 125 ans fut construit en cinq phases successives de 1889 à 1950.

Le complexe résidentiel se composera à terme de 123 appartements (studio, 3 1/2, 4 1/2, 5 1/2). Pour le moment, 45 appartements ont trouvé preneur sur un total de 83 unités disponibles (phase 1). La seconde phase comprenant 40 logements sera ­accessible à l’été 2016.

L’inauguration de la Maison d’Élisabeth s’est tenue ce mardi au son de l’orgue dans l’ancienne chapelle en présence de représentantes des Soeurs de Saint-­Joseph, des Soeurs de la Charité et des Soeurs adoratrices du Précieux-Sang.

L’un des moments émouvants fut la remise symbolique de la clé de ­l’ancienne maison-mère à la famille Robin. « Cette clé aura une place de choix au sein de notre ­famille », a souligné Nellie Robin, ­vice-présidente du Groupe Robin.

Les Soeurs de Saint-Joseph ont quitté leur maison-mère en juin 2014 pour emménager aux Jardins d’Aurélie, en compagnie des Soeurs adoratrices du Précieux-Sang.

image