5 avril 2012
900 truies périssent
Incendie d’une maternité porcine à Saint-Valérien-de-Milton
Par: Le Courrier

Une ferme porcine de Saint-Valérien a été la proie des flammes au petit matin du dimanche 1er avril. D’origine électrique, l’incendie a tué la totalité des bêtes qui s’y trouvaient, soit plus de 900 truies.

publicité

L’intervention des pompiers a duré une dizaine d’heures. Arrivés sur les lieux aux alentours de 4 h 40, ils ont vite réalisé qu’il n’y avait plus rien à faire pour sauver le bâtiment agricole. C’est une alerte de chaleur qui a éveillé les soupçons d’incendie. Le préposé de nuit a reçu un appel sur son téléavertisseur vers 3 h 30 et s’est déplacé au 1361, 11e rang pour évaluer la situation. « Notre homme a ouvert la porte et il a tout de suite aperçu une énorme fumée grise. Il nous a aussitôt alertés », a expliqué le directeur du Service incendie de Saint-Valérien, Sylvain Laplante. Dès que les pompiers sont arrivés sur les lieux, ils ont constaté qu’ils ne pouvaient pas entrer à l’intérieur de la maternité porcine. « Nous avons tenté de grimper sur le toit pour créer des ouvertures et ventiler le bâtiment, mais la nuit était froide et le côté de la toiture qui n’était pas en feu, était couvert de givre. Ce fut très difficile de grimper sur de la tôle gelée », a expliqué M. Laplante.Les pompiers ont dû se résoudre à adopter une position plus défensive. Un autre bâtiment et un réservoir de propane se trouvaient dans le périmètre de la ferme, mais avec le contrôle de l’incendie et la distance de ceux-ci, ils n’ont représenté aucun risque.« C’était beaucoup trop dangereux d’entrer à l’intérieur, nous n’avons rien pu faire pour sauver les truies. Les quelques-unes qui ont été récupérées ont dû être euthanasiées par un vétérinaire », a poursuivi le directeur des pompiers de Saint-Valérien.Selon lui, l’incendie s’est déclaré à la suite d’un problème électrique, probablement une défaillance d’un moteur. Même si la majorité de la structure de la ferme était constituée de béton, la présence de plastique a propagé les flammes à une rapidité incroyable. « L’opération a été très difficile, nous avons quitté les lieux seulement vers 15 h, mais ça aurait pu être pire. Il y a quelques années, nous avions fait installer un point d’eau près de la zone, c’est maintenant qu’on réalise que nous avons bien fait. » Les pompiers d’Acton Vale, d’Upton, de Saint-Liboire et de Roxton Falls sont venus prêter main-forte à leurs collègues. Le bâtiment est une perte totale, mais personne n’a été blessé.

image