19 décembre 2013
Inquiétudes entourant l’avenir du terrain de baseball de Saint-Madeleine
Par: Maxime Prévost Durand
Les adultes pourraient ne plus pouvoir utiliser le terrain de balle de Sainte-Madeleine l'été prochain.

Les adultes pourraient ne plus pouvoir utiliser le terrain de balle de Sainte-Madeleine l'été prochain.

Les joueurs de baseball de Sainte-Madeleine s’inquiètent du sort qui pourrait être réservé au terrain de balle de la municipalité. Une lettre de la direction générale envoyée à l’Association de balle masculine pour adultes de Saint-Madeleine stipule que la municipalité « met fin à son offre de location de terrain de balle ».

« Ce serait vraiment dommage que 72 joueurs de la ligue masculine de balle pour adultes, en plus des joueuses de la ligue féminine, se retrouvent sans terrain l’an prochain. Il y a plus de 17 ans que la ligue existe », affirme René-Karl Poirier, président de cette ligue. Une pétition circule afin d’obtenir l’appui de la population pour pouvoir continuer d’utiliser le terrain de baseball de Sainte-Madeleine. Près de 400 personnes l’ont signée jusqu’à maintenant.

Au fil des années, plusieurs plaintes de résidents du voisinage à proximité du terrain de balle auraient été déposées à la municipalité. Le terrain est situé sur la rue du Parc, parallèle à la route 116 (boulevard Laurier). La clôture du champ droit se situe tout près de la cour arrière de certains résidents de la rue de la Paix et parfois, il arrive que la balle traverse la clôture et qu’elle se rende jusque dans la cour arrière de ces résidents.« L’an dernier, une nouvelle résidente a reçu une balle sur la cheville alors qu’elle se trouvait dans sa cour. Son mari, fâché de la situation, nous a demandé de prendre action ou sinon c’est lui qui allait prendre des actions contre nous », soutient le maire de Sainte-Madeleine, André Lefebvre. Une voiture aurait également été abîmée par une balle après qu’un des joueurs ait frappé un coup de circuit.Des filets de sécurité sont pourtant installés et vont jusqu’à une hauteur de 56 pieds selon M. Lefebvre. « Mais la balle passe tout de même par-dessus! » La municipalité aurait alors fait savoir que des mesures devaient être prises par la ligue, qui a alors utilisé des balles plus molles afin de réduire la distance de frappe. Les résultats n’ont pas été aussi concluants qu’espérés.Le 11 novembre, une lettre était envoyée à René-Karl Poirier, président de l’Association de balle masculine pour adultes, par la directrice générale de Sainte-Madeleine, Carole Dulude, mentionnant que la ligue ne pourrait pas louer le terrain de nouveau l’an prochain.Le maire de Sainte-Madeleine, André Lefebvre, a confirmé le tout dans un entretien avec LE COURRIER, affirmant qu’il n’y aura pas de baseball en 2014, « à moins d’un revirement de situation avec une solution à faible coût ». Cette décision n’a pas encore fait l’objet d’une résolution officielle au conseil municipal. C’est pour une question de sécurité, estime la municipalité, que l’offre de location n’est pas reconduite pour l’été prochain. Le maire mentionne que le terrain n’est pas conçu pour les adultes, mais plutôt pour les joueurs de 16 ans et moins.Dans la lettre, il est mentionné qu’une firme a été mandatée l’été dernier afin d’évaluer la faisabilité de rendre plus sécuritaire le terrain à faible coût. Il s’agit de Design et Solutions pour Surfaces Sportives (DSSS). Le rapport aurait toutefois démontré qu’il n’y aurait pas de solutions envisageables avec le site actuel.« La firme est d’avis que le site est trop exigu, est-il écrit dans la lettre. Pour le rendre sécuritaire, il faudrait ériger des écrans (filets de sécurité) beaucoup plus hauts, ce qui n’est pas vraiment envisageable considérant la hauteur requise. » Une rencontre devait avoir lieu hier soir entre la municipalité et les présidents des ligues masculine et féminine de balle, ainsi que les capitaines des différentes équipes. « Nous souhaitons les entendre afin de savoir s’ils ont des solutions à nous proposer », dit M. Lefebvre.Parmi les solutions qui circulent présentement, on parlerait de la proposition d’une entente entre Sainte-Madeleine et le Camping Sainte-Madeleine. Aucune discussion n’a toutefois été entamée entre les deux parties. Le terrain, inoccupé, ne possède pas d’éclairage, ce qui nécessiterait l’installation de lumières. Il n’est pas écarté non plus pour l’instant de trouver un autre site afin de construire un nouveau terrain.La municipalité tâtera le pouls de ses citoyens concernant leurs préoccupations, tant dans ce dossier que dans tout autre dossier de la municipalité, grâce à un sondage financé par le programme du Pacte Rural de la MRC des Maskoutains, au début 2014.

image