2 septembre 2021
Investissement de 42,5 M$ dans le parc Théo-Phénix
Jefo met le paquet pour sa nouvelle usine
Par: Jean-Luc Lorry

Sur la photo, dans l’ordre habituel, Émilie Fontaine, vice-présidente marque et produits du Groupe Jefo; Jean Fontaine, président et fondateur du Groupe Jefo; et Jean-François Fontaine, vice-président du Groupe Jefo. Photo François Larivière | Le Courrier ©

D’une superficie de 180 000 pieds carrés, la seconde usine du Groupe Jefo, qui sera spécialisée dans la fabrication de solutions naturelles non médicamentées destinées au secteur animal, représente un investissement de l’ordre de 42,5 M$. Photo Groupe Jefo

Le Groupe Jefo, chef de file mondial dans la fabrication de solutions naturelles non médicamentées destinées au secteur animal, a procédé à la traditionnelle pelletée de terre pour officialiser le lancement des travaux de sa seconde usine qui sera située sur l’avenue Émilien-Letarte dans le parc industriel Théo-Phénix.

Publicité
Activer le son

Cet ambitieux projet, qui commandera un investissement de l’ordre de 42,5 M$, permettra à terme de quadrupler la production actuelle de l’entreprise.

« Nos futures installations allègeront les opérations actuelles qui sont devenues presque insoutenables avec un 3e quart de travail de nuit. Au départ, deux lignes de fabrication sur une possibilité de six produiront chacune 5000 tonnes de nos produits spécialisés par année », indique Jean-François Fontaine, vice-président du Groupe Jefo, en entrevue au COURRIER.

Construite il y a 20 ans, l’usine actuelle dispose de quatre lignes de fabrication capables de produire entre 7000 et 8000 tonnes. Celle-ci demeurera en opération, assurant ainsi la stabilité et la sécurité de la production.

« Dans un horizon de 10 ans, notre nouvelle usine devrait produire jusqu’à 30 000 tonnes annuellement », prévoit M. Fontaine avec optimisme.

Grâce à cet investissement, le Groupe Jefo pourra répondre à une demande croissante du marché canadien et international.

« Notre mission est d’offrir des additifs naturels pour permettre la production de protéines animales sécuritaires. Le combat de tous les jours de Jefo est de prévenir l’antibiorésistance. On microencapsule les ingrédients actifs pour les libérer dans l’intestin de chaque animal (vache, cochon, poulet, poule pondeuse, saumon, crevette et tilapia) », explique Jean-François Fontaine.

« Cela nous permet de protéger les nutriments qui sont facilement dégradés dans l’estomac ou dans le rumen [un des quatre estomacs de la vache] ou tout simplement dans la fabrication alimentaire des animaux de ferme », complète Émilie Fontaine, vice-présidente marque et produits du Groupe Jefo.

Création d’emplois

Pour opérer le futur centre de production, l’entreprise compte embaucher entre 25 et 30 employés au cours des deux prochaines années. Lorsque l’usine tournera à plein régime, la direction vise un total de 120 salariés. Les conditions de travail seront attrayantes puisque l’usine fonctionnera uniquement sur un quart de jour.

La nouvelle usine occupera une superficie de 180 000 pieds carrés comparativement à 60 000 pieds carrés actuellement. Une aire de stationnement de 168 cases sera aménagée. Si le chantier n’accuse pas de retard, Jean-François Fontaine estime que les opérations pourraient débuter en juin 2022.

Vendredi dernier, la pelletée de terre avait réuni à proximité du chantier toute l’équipe de production ainsi que la direction du Groupe Jefo.

Jean Fontaine, président et fondateur du Groupe Jefo, a rappelé que son entreprise qui a démarré modestement il y a presque 40 ans exporte aujourd’hui ses produits dans 80 pays à travers la planète. « Savoir bien s’entourer est, selon moi, la meilleure qualité d’un entrepreneur », a souligné Jean Fontaine, fier de ce nouveau projet.

En plus du maire de la Ville, Claude Corbeil, et de la députée provinciale, Chantal Soucy, les candidats aux prochaines élections fédérales dans Saint- Hyacinthe–Bagot Simon-Pierre Savard-Tremblay (Bloc québécois), Caroline-Joan Boucher (Parti libéral) et André Lepage (Parti conservateur) avaient répondu à l’invitation du Groupe Jefo.

image