7 janvier 2021
Josée Gariépy, l’ange gardien à la voix d’ange
Par: Maxime Prévost Durand

La Maskoutaine Josée Gariépy a fait partie du Band-Aid, regroupant quelques employés de la santé, dans le cadre du spécial de fin d’année de l’émission En direct de l’univers. Photo capture d’écran

Infirmière depuis 2006, après quatre années comme préposée aux bénéficiaires, Josée Gariépy chante souvent à ses patients pour les apaiser. Photo gracieuseté

Dans le cadre de son travail d’infirmière, Josée Gariépy a toujours chanté à ses patients lorsqu’elle sentait que cela pouvait les aider à se sentir mieux. Puis, le 31 décembre, c’est avec tout le Québec que la Maskoutaine a partagé sa voix d’ange, en compagnie d’autres anges gardiens, dans le cadre de l’émission de fin d’année d’En direct de l’univers à ICI Radio-Canada Télé.

Publicité
Activer le son

L’employée de l’Hôpital Honoré-Mercier s’est jointe au groupe Band-Aid, formé de différents acteurs du milieu de la santé réunis spécialement pour l’occasion par la production de l’émission. Dans un pot-pourri musical, Josée Gariépy a chanté la pièce « Deux par deux rassemblés » de Pierre Lapointe en compagnie du Dr Michaël Bensoussan, de l’Hôpital Charles-Lemoyne.

Au terme de leur performance, les chanteurs Marc Dupré – un coup de cœur de l’infirmière – et Sylvain Cossette sont apparus pour les surprendre et chanter « Stand by Me ». On a pu voir les yeux de la Maskoutaine s’illuminer instantanément.

« Ça m’a fait flotter comme moment, lance Josée Gariépy avec le sourire dans la voix. D’une certaine façon, on représentait les travailleurs de la santé, alors c’était pour chacun d’eux aussi. C’était une belle tape dans le dos qu’on a eue [pour le travail qu’on fait]. »

Une vidéo qui change tout

Au début de la pandémie, une vidéo de Josée Gariépy en train de chanter à un patient est devenue virale sur les réseaux sociaux. La scène avait été filmée par une collègue, émue par ce qui se déroulait devant ses yeux. « Tout part de cette vidéo », mentionne avec émerveillement la mère de famille.

Après avoir été charmée par la vidéo, l’équipe de production d’En direct de l’univers a contacté la Maskoutaine pour lui demander d’être l’une des représentantes du milieu de la santé à participer au spécial de fin d’année. Le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de la Montérégie-Est l’a aussi mandatée pour chanter une chanson promotionnelle sur les mesures d’hygiène à respecter cet automne.

Josée Gariépy était pourtant réticente à partager la vidéo au départ. Après tout, elle a toujours chanté aux patients durant sa carrière dans le milieu de la santé, dans la plus grande discrétion. Mais elle a tout de même accepté que la vidéo soit diffusée, sans se douter de l’impact qu’elle allait avoir.

Faire le bien

Ces petits moments privés avec les patients ont toujours eu pour seul but de les réconforter, de les apaiser ou de les amuser.

« Des fois, pour les personnes confuses, je leur chante “Pour un flirt avec toi” quand on se déplace. Ils me regardent et ils ont du fun. Certains bougent même avec moi », donne-t-elle en exemple.

Pour les personnes en fin de vie, elle a un répertoire plus sobre avec des morceaux comme « What a Wonderful World », « Somewhere Over the Rainbow » ou « Amazing Grace ». Puis, avec les poupons, elle leur chante des berceuses.

« Dans un transfert en ambulance avec un enfant intubé, je m’étais mis à lui chanter des berceuses tout doucement. L’inhalothérapeute qui était avec nous m’avait dit : “Je ne sais pas ce que tu fais, mais continue” parce que ça l’aidait à mieux respirer », se souvient-elle.

Une véritable passion

Pour Josée Gariépy, chanter a toujours été une source de bonheur. « La musique a une très grande place dans ma vie », souligne-t-elle.

Ces dernières années, sa passion pour le chant l’a amenée à se joindre au Chœur classique de Montréal et à être choisie au sein du Chœur bénévole de l’Orchestre symphonique de Montréal, tout ça sans avoir suivi un seul cours de chant. Ce n’est que l’an dernier qu’elle a trouvé une professeure de chant classique pour l’aider à perfectionner sa voix.

Avec le Chœur bénévole de l’OSM, elle avait notamment participé à un grand spectacle du Requiem de Verdi sur l’Esplanade du Stade olympique. « C’était tellement magique comme moment », se remémore-t-elle.

Même si la pandémie a bouleversé son quotidien et son travail, Josée Gariépy retiendra surtout les belles choses qui lui sont arrivées en 2020, année où plusieurs personnes ont découvert la chanteuse derrière l’infirmière. Elle espère d’ailleurs, avec sa présence à En direct de l’univers, avoir réussi à insuffler un peu de positif à travers l’écran.

image