12 janvier 2012
Katrine Bazinet revient de loin
Par: Maxime Desroches
Katrine Bazinet aura le privilège d'ouvrir la piste à l'élite mondiale du ski de bosses, cette fin de semaine, au Mont-Gabriel.

Katrine Bazinet aura le privilège d'ouvrir la piste à l'élite mondiale du ski de bosses, cette fin de semaine, au Mont-Gabriel.

C’est toute une pousée d’adrénaline que vivra la Maskoutaine Katrine Bazinet cette fin de semaine, alors qu’elle sera ouvreuse de piste lors de l’épreuve de Championnat du monde de ski acrobatique qui aura lieu au Mont-Gabriel.

Publicité
Activer le son

La skieuse acrobatique de 16 ans revient de loin. Une importante blessure au dos, subie lors d’une mauvaise chute en compétition il y a près de deux ans, a nui à son entraînement au point où elle a dû considérer l’option de se retirer de son sport pour une année complète, le temps de récupérer.

D’ailleurs, ses maux de dos persistents l’avaient contrainte à abandonner le soccer, la discipline qu’elle pratiquait durant l’été, dans le niveau AAA. Après avoir consulté dans la dernière année de multiples physiothérapeutes, massothérapeutes, chiropraticiens, ostéopathes et autres professionnels, sans pour autant améliorer sa condition, l’athlète aurait pu se résigner au repos forcé. Un spécialiste qu’elle a rencontré à Montréal tout récemment a toutefois changé la donne, faisant disparaître presque totalement sa douleur, de sorte qu’elle a pu prendre part à une première épreuve cette saison, la Coupe Canada, tenue à Apex en Colombrie-Britannique, à la fin décembre. Ses modestes attentes ont été largement surpassées, puisqu’elle a obtenu le sixième rang lors de cette compétition nationale au calibre relevé.« J’avais plusieurs doutes, car ça faisait presque deux mois que je n’avais pas été sur le parcours. J’ai aussi dû arrêter complètement l’entraînement en gymnase. Une sixième place, c’est au-delà de mes espérérances », confie-t-elle.

Mettre la table pour les meilleurs

Katrine a récemment été sélectionnée au sein de l’Équipe Performance de ski de bosses, elle qui évoluait auparavant avec l’Équipe Développement. Elle n’aura pas gagné qu’une bonne dose de confiance de par ce résultat inespéré. Sa prestation lui a valu le privilège d’être l’une des deux ouvreuses de piste qui précéderont l’élite mondiale de leur sport, cette fin de semaine, au Mont-Gabriel.

« Je compte vivre un beau moment, devant ma famille et mes amis. Je souhaite simplement m’amuser et faire belle impression auprès des coachs et recruteurs d’Équipe Canada qui seront présents à la compétition. Si je réussis une belle descente, ça pourrait être un pas de plus vers mon objectif de faire l’équipe nationale d’ici deux ans. »Entre temps, la jeune skieuse, qui rêve déjà aux Jeux Olympiques d’hiver de 2018, se dit prête à mettre les bouchées doubles en gymnase avec son entraîneur personnel, le préparateur physique Mario Beaulac.

image