28 janvier 2016
La bande dessinée à l’honneur
Par: Alice De guise
La bande dessinée à l’honneur

La bande dessinée à l’honneur

André Brochu, président de la Foire du livre de Saint-Hyacinthe, Stéphanie Ruel, membre du comité de la programmation et responsable du volet scolaire, Samuel Parent, porte-parole du concours, ainsi que Renée-Claude Legault, directrice générale de la Caisse Desjardins d’Acton Vale et représentante des Caisses Desjardins du secteur Yamaska, étaient présents pour lancer la deuxième édition du Concours littéraire Desjardins.  François Larivière | Le Courrier ©

André Brochu, président de la Foire du livre de Saint-Hyacinthe, Stéphanie Ruel, membre du comité de la programmation et responsable du volet scolaire, Samuel Parent, porte-parole du concours, ainsi que Renée-Claude Legault, directrice générale de la Caisse Desjardins d’Acton Vale et représentante des Caisses Desjardins du secteur Yamaska, étaient présents pour lancer la deuxième édition du Concours littéraire Desjardins. François Larivière | Le Courrier ©

Samuel Parent, bédéiste et illustrateur, est le porte-parole du Concours littéraire Desjardins.  François Larivière | Le Courrier ©

Samuel Parent, bédéiste et illustrateur, est le porte-parole du Concours littéraire Desjardins. François Larivière | Le Courrier ©

La Foire du livre de Saint-Hyacinthe ­présente sa deuxième édition du Concours littéraire Desjardins. Cette année, la promotion de la lecture ainsi que le développement de la créativité chez les jeunes passeront par la création d’une bande dessinée.

publicité

Pour ce faire, Samuel Parent (Sampar), bédéiste et illustrateur, a été invité à s’associer au projet. « C’est avec un grand honneur que j’ai accepté d’être le porte-parole du concours. Je suis heureux de promouvoir la lecture et le développement de la créativité chez nos jeunes. Lorsque j’étais jeune, c’est la bande dessinée qui m’a donné ­envie de lire. Je crois que cette forme ­littéraire est parfois plus accessible pour un jeune public. J’ai moi-même trois enfants. Je peux donc voir l’impact direct de la lecture sur leur imaginaire. Je ­considère toujours ça comme une petite victoire sur l’électronique (rires) », ­souligne M. Parent.

Le concours s’adresse à l’ensemble des élèves des MRC des Maskoutains et ­d’Acton. Il est divisé en deux volets, soit primaire qui inclut le préscolaire ­ainsi que les 1er, 2e et 3e cycle et le 1er et 2e cycle du secondaire. Plusieurs prix seront remis, tels que des cartes-­cadeaux de chez Buropro, un iPad et une ­bibliothèque d’une valeur de 500 $ pour leur classe.

« C’est très important pour la ­Commission scolaire d’être impliquée dans un projet comme celui-ci. Nous ­souhaitons que les jeunes puissent ­découvrir et démontrer leur potentiel ­artistique. Les bandes dessinées ­produites lors du concours seront ­exposées durant la Foire du livre », mentionne Stéphanie Ruel, coordonnatrice des services éducatifs à la commission scolaire de Saint-Hyacinthe.

Pour une deuxième année également, les Caisses Desjardins appuient le concours littéraire. « Si nous pouvons, par l’intermédiaire de ce concours, donner le goût à la lecture pour la vie à quelques ­enfants, nous serons heureux de savoir que nous avons contribué à leur ­développement global, leur croissance personnelle et leur culture générale et, peut-être éventuellement, à les aider à ­devenir des adultes épanouis, productifs et ouverts sur le monde », précise Renée-Claude Legault, directrice générale de la Caisse Desjardins d’Acton Vale et ­représentante des Caisses Desjardins du secteur Yamaska.

Pour plus d’information sur les détails du concours ou sur les inscriptions vous pouvez consulter le site www.­foiredulivresth.ca/concours-litteraire-desjardins ou encore contacter Janie ­Fontaine au 450 773-8282 poste 104. La date limite pour s’inscrire est le 12 février. Les gagnants seront dévoilés le 10 mars. Les finalistes seront également exposés du 10 au 12 mars dans le cadre de La Foire du livre de Saint-Hyacinthe aux Galeries Saint-Hyacinthe.

image