11 juin 2020
Forum
La belle Donalda
Par: Le Courrier

Je suis triste de savoir que la belle Donalda est partie. Mais ce n’est pas elle qui est décédée, ce personnage est immortalisé. Même si ça fait seulement 21 ans que je vis ici, au Québec, j’ai vu tant de fois les reprises de la série Les Belles Histoires des Pays d’en Haut, à la télévision, que j’aime les personnages presque comme s’ils étaient de ma famille.

Publicité
Activer le son

J’ai appris beaucoup de choses en regardant cette histoire télévisée, pas seulement l’Histoire, mais aussi la langue française. Les langages d’autrefois, les coutumes, les origines de la culture québécoise, tout cela m’a aidée dans mon intégration au Québec, en tant qu’immigrante. Naturellement, je compte aussi sur l’assistance indispensable et irréprochable de mon mari, un Québécois « pure laine ».

Il paraît que les gens de mon âge ici et les plus âgés ont tous regardé ces histoires à la télévision, entre les années 1950 et 1970. Donc, pour moi, c’était comme reprendre une partie des expériences vécues par les Québécois.

Quand ils disent quelque chose, par exemple, « ne fais pas ta Donalda », ou quand ils emploient des expressions que Séraphin et d’autres personnages utilisaient, je sais exactement de quoi ils parlent. Cela a été, pour moi, comme me faire un peu Québécoise.

Je rends mon hommage à l’écrivaine, la politicienne et l’actrice maskoutaine, qui a si bien joué son rôle humain. Que la belle Andrée Champagne repose dans le bonheur et dans la paix de Dieu.

Maria do Carmo Vieira-Montfils, Acton Vale

image