13 septembre 2018
La Cité de la biotechnologie souffle 15 bougies
Par: Le Courrier
Photo Patrick Roger

Photo Patrick Roger

La Cité de la biotechnologie agroalimentaire, vétérinaire et agroalimentaire de Saint-Hyacinthe fête cette année son 15e anniversaire de fondation.

Publicité
Activer le son

Créée le 16 janvier 2003, la Cité de la biotechnologie regroupe aujourd’hui une trentaine d’entreprises de haute technologie.

Pour souligner cet anniversaire, Saint-Hyacinthe Technopole, l’organisme dédié au développement économique de la Ville, avait organisé une soirée sous un chapiteau qui a réuni environ 200 personnes qui ont été impliquées de près ou de loin dans la fondation et le développement du parc technologique maskoutain. « Aujourd’hui, la Cité de la biotechnologie est ancrée dans la communauté maskoutaine. Je suis très fier du travail accompli depuis 15 ans », a mentionné le maire de Saint-Hyacinthe, Claude Corbeil.

Les actifs de la Cité de la biotechnologie et son développement sont sous la gouverne de Saint-Hyacinthe Technopole. Selon cet organisme, le développement de ce parc technologique a permis la réalisation de plus de 350 M$ d’investissements. « La Cité de la biotechnologie est incontestablement l’un des plus importants projets de développement économique de l’histoire de notre région. Elle est le fruit de nombreuses années de mobilisation du milieu politique et économique maskoutain qui a débuté il y a déjà plus de 40 ans avec les germes de la reconversion économique de Saint-Hyacinthe vers la vocation agroalimentaire qu’on lui connaît aujourd’hui », a souligné Bernard Forget, président de Saint-Hyacinthe Technopole.

Les fondateurs honorés

Dans le cadre de la cérémonie, Saint-Hyacinthe Technopole a décerné une édition spéciale de son Prix de la Technopole à Léandre Dion, Claude Bernier et Mario de Tilly, considérés comme les fondateurs du parc technologique.

Député de Saint-Hyacinthe de 1994 à 2007, Léandre Dion a été le premier à énoncer l’idée d’ériger à Saint-Hyacinthe un parc technologique et scientifique dédié au secteur agroalimentaire.

L’ancien maire de Saint-Hyacinthe, Claude Bernier, a été le premier président de la Cité de la biotechnologie, titre que cet élu a conservé pendant plus de 10 ans, jusqu’à son retrait de la vie politique en novembre 2013.

Quant à Mario de Tilly, il a occupé les fonctions de directeur général de la Cité de la biotechnologie de sa fondation jusqu’en 2014, année de sa démission comme directeur général du Centre local de développement (CLD) Les Maskoutains.Sous la gestion de M. de Tilly, la Cité de la biotechnologie avait reçu en 2011 le prix de Meilleur parc technologique en émergence au monde par l’Association of University Research Parks.

Générosité de Desjardins

La Caisse Desjardins de la Région de Saint-Hyacinthe et Desjardins Entreprises Vallée du Richelieu-Yamaska ont profité de cette soirée d’anniversaire pour annoncer l’octroi de 75 000 $ à Saint-Hyacinthe Technopole pour le développement de la Cité de la biotechnologie.

« La capacité de Saint-Hyacinthe Technopole à attirer des entreprises de haute technologie qui génèrent des centaines d’emplois et d’importantes retombées économiques est remarquable et bénéficie à toute la communauté maskoutaine », a souligné Serge Bossé, directeur général de la Caisse Desjardins de la Région de Saint-Hyacinthe.

image