28 juin 2012
Bilan de fin de session parlementaire
La députée Morin satisfaite malgré la loi C-38
Par: Jean-Luc Lorry
La députée néo-démocrate dans Saint-Hyacinthe Bagot, Marie-Claude Morin.

La députée néo-démocrate dans Saint-Hyacinthe Bagot, Marie-Claude Morin.

La députée néo-démocrate dans Saint-Hyacinthe Bagot, Marie-Claude Morin tire un bilan positif de la dernière session parlementaire malgré les coudées franches dont dispose le gouvernement conservateur de Stephen Harper.

La jeune politicienne croit que les conséquences sur le terrain du projet de loi omnibus C-38 pourraient bénéficier à sa formation politique.

Avant son adoption à la Chambre des communes le 18 juin, ce projet de loi représentant un document de 400 pages fut l’objet de 871 amendements déposés par les partis d’opposition. Passage de 65 à 67 ans pour être admissible au complément de retraite du fédéral, resserrement des critères pour les prestataires de l’assurance-emploi, abolition de l’équité salariale dans les contrats fédéraux sont quelques-unes des mesures de la future loi C-38.« Avec ce projet de loi impopulaire, le gouvernement conservateur sert à la gorge la classe moyenne. Nous observons que la grogne contre le pouvoir en place gagne progressivement d’autres provinces en plus du Québec », observe Marie-Claude Morin en poste depuis mai 2011.Selon elle, l’administration Harper est principalement à l’écoute des plus fortunés et des dirigeants des grandes entreprises canadiennes.Collaborer sur des dossiers communs avec un gouvernement majoritaire semble être une tâche ardue. « J’ai attendu quatre mois pour que la ministre des Ressources humaines et du Développement social Diane Finley réponde à une correspondance dans le dossier de l’itinérance », regrette la députée fédérale qui préside depuis peu le Comité permanent de la condition féminine. Seulement quatre comités, sur un total de 25, sont présidés par des membres de l’opposition. « Il s’agit d’un rôle très intéressant pour moi. J’ai la chance de travailler de près avec tous les membres du comité et dès cet automne, je travaillerai de concert avec des représentants du département de la Condition féminine », précise avec enthousiasme Marie-Claude Morin.

Favorable au tunnel

À l’échelle locale, la députée de Saint-Hyacinthe Bagot se dit favorable à la construction d’un tunnel qui permettrait de compléter le prolongement du boulevard Casavant Ouest.

Dans notre précédente édition, nous indiquions que pour ériger un tunnel à quatre voies, la facture s’élèverait à 28,7 M$ pour la Ville de Saint-Hyacinthe. « Je travaille actuellement avec la municipalité en vue de demander la collaboration du fédéral dans le financement de ce projet qui serait efficace et plus sécuritaire qu’un passage à niveau. Pour le développement industriel de la région, je pense que la construction de ce tunnel est nécessaire », mentionne Marie-Claude Morin.La reprise des travaux parlementaires est prévue le 17 septembre.

image