28 mai 2015
Des activités qui profitent aux membres de sa famille
La directrice générale de la Chambre s’explique
Par: Jean-Luc Lorry
La directrice générale de la Chambre de commerce et de l’Industrie Les Maskoutains, Claire ­Sarrasin. Photo François Larivière | Le Courrier ©

La directrice générale de la Chambre de commerce et de l’Industrie Les Maskoutains, Claire ­Sarrasin. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Au cours des derniers mois, le conjoint et le frère de la directrice générale de la Chambre de commerce et de l’Industrie Les Maskoutains, Claire Sarrasin, ont été impliqués dans diverses activités de l’organisme.

Publicité
Activer le son

Cela ne semble pas embarrasser la ­principale intéressée qui ne voit rien de répréhensible au fait que ses proches aient été mis à contribution pour assurer le succès des activités de la Chambre, puisque tout a été fait selon les règles.

Lors de l’édition 2015 du Gala ­Constellation en mars dernier, une soirée ­prestigieuse récompensant le milieu des affaires régional, Paul Sarrasin, frère de la directrice générale, avait été embauché comme maître de cérémonie. ­Parallèlement, le conjoint de Mme ­Sarrasin, le chef Nicolas Simard, officiait aux cuisines.

« Le comité avait l’option d’embaucher d’autres animateurs comme Joël ­Legendre ou Gino Chouinard. J’ai ­proposé mon frère qui offrait un meilleur tarif. Je m’étais exclue temporairement du conseil d’administration lorsque fut prise la décision afin d’éviter de me placer en conflit d’intérêts », a expliqué Mme Sarrasin au COURRIER.

Lors du Gala Constellation tenu au ­pavillon La Coop, Nicolas Simard ­travaillait pour le compte de Colorada Chef Traiteur, l’entreprise ayant obtenu le mandat de concocter le menu. Pour ­régaler les quelque 330 convives, le ­restaurant l’Espiègle, le service traiteur du Golf La Providence, le restaurant Le ­Parvis et Colorada Chef Traiteur avaient aussi offert leurs services, a précisé la ­directrice générale de la Chambre.

Le 20 mai, Nicolas Simard était de ­retour derrière les fourneaux avec l’équipe de Colorada Chef Traiteur à ­l’occasion de la soirée Passion détail qui honore les artisans et employés du secteur du commerce de détail maskoutain.

« Je n’ai rien à voir dans l’implication de mon conjoint dans les activités de la Chambre de commerce. C’est Colorada qui choisit mon conjoint. Je pense ­d’ailleurs aviser ce traiteur de ne plus faire ­appel à ses services », mentionne Claire Sarrasin.

Lors de la dernière édition du Rendez-vous des papilles organisée par la Chambre de commerce les 20 et 21 septembre 2014, Nicolas Simard faisait également partie des chefs invités pour des démonstrations culinaires devant public.

De 2007 à 2012, M. Simard a oeuvré dans les cuisines de l’auberge Handfield à Saint-Marc-sur-Richelieu où il avait mis en valeur la cuisine traditionnelle ­québécoise et la gastronomie du terroir montérégien. Jusqu’à décembre dernier, il occupait le poste de chef exécutif au ­restaurant Le Cellier du roi du Club de golf Royal Bromont.

image