24 novembre 2011
Casse-Noisette
La féérie se poursuit
Par: Le Courrier
Matis Dautry, Anne-Élisabeth, Alexandra et Victoria Chartier, élèves de Louise Labrecque, seront de la distribution du ballet Casse-Noisette des Grands Ballets Canadiens de Montréal.

Matis Dautry, Anne-Élisabeth, Alexandra et Victoria Chartier, élèves de Louise Labrecque, seront de la distribution du ballet Casse-Noisette des Grands Ballets Canadiens de Montréal.

Cette année encore, le temps des fêtes sera un moment magique pour des élèves de Louise Labrecque, directrice de l’Académie de ballet classique qui porte son nom. Quatre d’entre eux sont de la distribution du célèbre ballet Casse-Noisette des Grands Ballets Canadiens de Montréal qui sera présenté tout au long du mois de décembre.

Matis Dautry, Anne-Élisabeth, Alexandra et Victoria Chartier danseront aux côtés des danseurs professionnels des Grands Ballets Canadiens. Expérience qu’ils trouvent d’abord intimidante, mais surtout enrichissante.

Alors que les soeurs Chartier en sont à leur sept, six et quatrième année en tant que jeunes ballerines de la distribution de Casse-Noisette, Matis Dautry en est à sa première expérience. Bien qu’il ait entamé des cours avec Mme Labrecque depuis seulement un an et demi, Matis, 10 ans, a été retenu parmi les treize garçons de la distribution pour jouer l’un des enfants de la fête. Contrairement aux soeurs Chartier qui participeront à une dizaine de représentations, Matis participera pour sa part à la totalité des représentations au cours du mois de décembre, soit vingt-trois représentations.« Le rôle de Matis est plus exigeant parce que les garçons n’ont pas de doublures, tandis que les jeunes filles en ont une, du moins pour la majorité. Cela permet aux jeunes filles de participer à la production tout en étant au meilleur de leur forme », précise la mère des trois soeurs Chartier, Lise Faucher.Le jeune élève de Mme Labrecque participera donc à la générale qui aura lieule 30 novembre à Québec, ainsi qu’aux six premières représentations qui auront aussi lieu à Québec du 1er au 4 décembre. Anne-Élisabeth, 13 ans, en est à sa septième année en tant que danseuse dans la production du ballet Casse-Noisette, mais elle jouera, cette année, pour la première fois l’un des trois moutons blancs.« Il y a toujours un rôle de niveau plus difficile qu’on peut avoir chaque année. Cette fois, je joue un des trois moutons blancs. C’est un rôle plus théâtral parce que la chorégraphie comporte plus de déplacements », explique-t-elle.Alexandra Chartier, 11 ans, suit sa soeur aînée d’un an et sera pour la deuxième fois une enfant de la fête, tandis que Victoria, 9 ans, jouera une souris, rôle qu’elle exécute depuis quatre ans. Le ballet Casse-Noisette devient tout autant une tradition pour Louise Labrecque qui, depuis plus de dix ans, a la fierté de voir de ses élèves aux côtés des danseurs professionnels. « Cela montre que mon école a une bonne base technique étant donné que mes élèves font les auditions en compagnie des élèves de l’École supérieure de ballet du Québec », souligne celle qui fêtera en mai le quinzième anniversaire de son académie. Le ballet Casse-Noisette sera d’abord présenté à la salle Louis-Fréchette au Grand Théâtre de Québec, à Québec, les 1er et 2 décembre à 19 h 30, et les 3 et 4 décembre à 14 h, ainsi qu’à 19 h 30. Il sera ensuite présenté à la salle Wilfrid-Pelletier de la Place des Arts, à Montréal, du 10 au 30 décembre. Des représentations auront lieu en journée, à 14 h, ainsi qu’en soirée, à 19 h 30. Les billets sont disponibles sur le site www.grandtheatre.qc.ca pour les représentations à Québec et sur le site www.laplacedesarts.com pour les représentations à Montréal.

image