4 août 2016
La fin pour Michael Gadbois avec Eye of the Tiger
Par: Maxime Prévost Durand
« Un nouveau chapitre s’ouvre à moi. Je suis excité et confiant dans cette nouvelle aventure », a écrit Michael Gadbois sur Facebook. Photothèque | Le Courrier ©

« Un nouveau chapitre s’ouvre à moi. Je suis excité et confiant dans cette nouvelle aventure », a écrit Michael Gadbois sur Facebook. Photothèque | Le Courrier ©

L’association entre Michael Gadbois et le promoteur Eye of the Tiger est terminée. Le boxeur maskoutain en a fait l’annonce sur sa page Facebook personnelle lundi soir.

Publicité
Activer le son

« Cela fait plusieurs semaines qu’Eye of the Tiger Management et moi avons pris deux différents chemins », a-t-il commencé par écrire. Selon lui, les deux parties n’avaient plus une vision commune concernant sa carrière et plusieurs raisons, tant d’un côté comme de l’autre, ont mené à cette décision.

« Je veux remercier EOTTM de m’avoir fait confiance il y a déjà quelques années. Ce fut une aventure qui va rester en ma mémoire. […] Maintenant, un nouveau chapitre s’ouvre à moi. Je suis excité et confiant dans cette nouvelle aventure », a poursuivi Gadbois dans sa publication.

Rejoint par LE COURRIER, le boxeur de 29 ans a avoué que des négociations étaient déjà en cours avec un autre promoteur, le Groupe Yvon Michel, afin de participer à un gala qui serait présenté au Casino du Lac Leamy à Gatineau le 24 septembre. « Je crois en mes chances d’être sur ce gala. Après, on verra ce qui se présentera », a-t-il soutenu.

Le Maskoutain a disputé neuf combats avec Eye of the Tiger Management, présentant une fiche de 5 victoires (1 K.O.), 3 combats nuls et 1 défaite. Il s’était associé au promoteur en 2013. En carrière, il compte 14 victoires (4 K.O.), 3 combats nuls et 1 défaite.

Sa dernière sortie remonte à décembre dernier, alors qu’il avait subi sa première défaite en carrière aux mains de Jesus Singwancha par décision unanime des juges. Dans ce combat, il s’était blessé au coude gauche dès le deuxième round, mais avait tout de même livré une fière opposition, laissant croire qu’il allait remporter le duel. Quelques jours plus tard, il passait sous le bistouri pour une blessure à l’épaule qu’il trainait depuis plus d’un an. Il n’est pas remonté dans le ring depuis.

Le Maskoutain a indiqué au COURRIER qu’il se remettait bien de son opération à l’épaule. « Ça va de mieux en mieux. Je ne suis pas encore à 100 %, mais je ne suis pas à 50 % non plus. »

Le protégé du Club de boxe de Saint-Hyacinthe et de l’entraîneur Marc Seyer a précisé qu’il avait déjà entamé un camp d’entraînement en préparation d’un éventuel combat.

image