29 décembre 2016
Hockey collégial
La force redoutable de deux frères réunis
Par: Maxime Prévost Durand
La force redoutable de deux frères réunis

La force redoutable de deux frères réunis

Les frères Olivier et Samuel Guertin figurent parmi les meilleurs marqueurs des Lauréats.  Photo François Larivière | Le Courrier ©

Les frères Olivier et Samuel Guertin figurent parmi les meilleurs marqueurs des Lauréats. Photo François Larivière | Le Courrier ©

L’un en est à sa première saison collégiale, l’autre en est à sa dernière. Les frères Olivier et Samuel Guertin, de La Présentation, se retrouvent pour la première fois en près de 10 ans au sein d’une même équipe, alors qu’ils défendent les couleurs des Lauréats du Cégep de Saint-Hyacinthe. Et il ne faut jamais sous-estimer ce que deux frères sont capables de faire ensemble sur une patinoire.

publicité

Depuis le début de la campagne, ils ont principalement joué sur le même trio, sauf lors d’une courte période. « On a commencé la saison ensemble, puis on a été séparé quelques matchs. Ça a débloqué un peu plus offensivement et depuis qu’on est revenu ensemble, on produit davantage », raconte l’aîné, Samuel.

Jumelés surtout à Pier-Alexandre Lagrange dernièrement, ils forment un trio redoutable, comme en témoignent leurs statistiques. En 25 matchs, Samuel compte 21 points, dont 10 buts, puis Olivier compile 17 points, dont 9 buts. Le cadet a d’ailleurs été nommé la troisième étoile de la semaine dans le circuit collégial du RSEQ lors de deux semaines consécutives dans le dernier mois.

Quelle est la recette des Guertin? « Je suis un peu plus grand et gros, alors je vais chercher la rondelle dans le coin de la patinoire et je fais une passe à mon frère, qui a plus de facilité à marquer », raconte le joueur de 20 ans.

Ensemble, ils ont une véritable chimie, autant sur la glace qu’à l’extérieur. « Comme c’est mon frère, on dirait que je n’ai même pas besoin de penser lorsque je fais une passe, je sais où il va être. »

Ce n’est pas la première fois que les deux Guertin s’alignent au sein d’une même équipe. Ils avaient joué ensemble dans les catégories novice et atome. « Mon frère était surclassé et moi j’étais un joueur de deuxième année », explique Samuel. Avec une différence d’âge de trois ans, il ne leur a pas été possible de rejouer ensemble avant cette année. L’an dernier, l’aîné portait les couleurs des Éclaireurs du Richelieu junior AA, tandis que le cadet évoluait au sein du club midget espoir des Gaulois d’Antoine-Girouard.

Le grand frère de toute une équipe

En plus d’être le grand frère d’Olivier, Samuel joue le rôle de grand frère auprès de toute l’équipe en portant fièrement le « C » de capitaine sur son gilet. Avec une équipe plutôt jeune, le rôle du vétéran peut faire une différence dans la chambre. « Quand ça va moins bien pour quelqu’un, juste un petit coup sur les pads pour dire de ne pas lâcher fait le travail. »

Son frère est l’un des premiers à avoir eu de ses encouragements après un début de saison plus difficile. « Je lui disais de continuer de travailler, que ça allait finir par débloquer », affirme Samuel.

Le cadet semble maintenant avoir trouvé ses aises comme en témoigne son apport à l’offensive des Lauréats. « Il y a eu une certaine adaptation, commente Olivier. C’est un jeu plus physique et plus rapide que ce à quoi j’étais habitué. Depuis 10 parties, je produis plus offensivement. »

Le succès des frères Guertin n’est pas passé inaperçu au sein de la ligue collégiale. Samuel a été sélectionné pour représenter les Lauréats au match des étoiles du RSEQ le 17 décembre, en compagnie de Vincent Marleau, Simon Gravel et Antoine Palardy. Olivier fera pour sa part partie de l’équipe d’étoiles des joueurs de 17 ans du circuit collégial dans une joute d’exhibition face à Équipe Québec des moins de 16 ans demain.

Les Lauréats reprendront quant à eux leurs activités le 13 janvier en visitant les meneurs de la section Centre-du-Québec, les Cougars du College Champlain de Lennoxville. Avec encore 11 matchs à jouer, Saint-Hyacinthe pointe au 8e rang du classement général avec 25 points. L’équipe présente un dossier de 12 victoires, 12 revers et 1 défaite en prolongation.

image